Montréal

Le mélange alcool-cannabis plus fréquent à Montréal

Le mélange alcool-cannabis plus fréquent à Montréal
Photo: iStock

Parmi toutes les régions du Québec, Montréal est la région où l’on mélange le plus alcool et le cannabis. C’est ce que révèle le dernier palmarès d’Éduc’alcool sur les consommations d’alcool des Québécois. Ce mélange est aussi plus présent parmi les jeunes de 15 à 30 ans que les personnes plus âgées.

Selon le sondage mené auprès de 6700 répondants, 21 % des Montréalais consomment du cannabis comparativement à 18 % dans l’ensemble du Québec. Sur les 21 % de montréalais, les allophones constituent 15 % à avoir fumé du cannabis au cours de la dernière année, les francophones représentent 25 % et les anglophones 30 %.

De plus, près de 30 % des consommateurs montréalais de cannabis le mélangent avec de l’alcool. Dans l’ensemble du Québec, ce chiffre descend à 24 %.

Selon le Directeur général d’Éduc’alcool Hubert Saucy, le cannabis est très présent et beaucoup plus mélangé à l’alcool à Montréal qu’ailleurs au Québec. Il estime que cela a lié à l’accessibilité du cannabis dans la métropole.

Effets multipliés

Le Directeur général d’Éduc’alcool rappelle que les effets des deux substances se multiplient lorsqu’elles sont mélangées. «Quand on boit de l’alcool, la modération à bien meilleur goût, quand on consomme du cannabis, elle a deux fois meilleur goût et quand on mélange les deux, elle a quatre fois meilleur goût», affirme-t-il. Quoiqu’il estime qu’il serait préférable de ne jamais mélanger les deux substances, M.Saucy conseille à ceux qui souhaitent consommer les deux substances de commencer par le cannabis plutôt que par l’alcool.

«Le cannabis ralentit toutes les fonctions y compris la fonction de l’ingestion de l’alcool. Si l’on commence à consommer du cannabis plutôt que de boire de l’alcool, l’alcool va pénétrer dans le sang plus lentement et c’est une bonne chose.  Mais si l’on commence par l’alcool, il a pour effet de dilater les vaisseaux sanguins, ce qui fait que lorsqu’on fume le cannabis après, il pénètre beaucoup plus rapidement dans le corps.»

Éduc’alcool a lancé une campagne de sensibilisaition dans les collèges, universités et maisons du jeunes du Québec lors de la rentrée scolaire sur la consommation combinée d’alcool et de cannabis.