Montréal

Des cyclistes emprunteront la piste cyclable du pont Jacques-Cartier en hiver

Des cyclistes emprunteront la piste cyclable du pont Jacques-Cartier en hiver
Photo: TC Media

Des cyclistes circuleront sur la piste cyclable du pont Jacques-Cartier pour la première fois en hiver, dans le cadre d’un projet pilote qui vise à tester le déneigement de celle-ci.

La piste sera testée par un groupe d’environ 25 cyclistes bénévoles. Ces derniers devront porter un dossard pour pouvoir emprunter cette piste de du lundi au vendredi.

Ce lien d’environ 3 km entre la Rive-Sud et Montréal demeurera toutefois fermé aux autres cyclistes et piétons pendant tout l’hiver.

«C’est vraiment une simulation en circuit fermé. Pour nous, ça va être la première fois qu’on va entretenir la totalité de la piste et la première fois qu’on va l’entretenir tout l’hiver», souligne à Métro la directrice des communications à la société fédérale Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporés (PJCCI), Nathalie Lessard. 

Les cyclistes appelés à participer sont ceux qui désirent emprunter sur une base régulière cette piste pour aller travailler.

«On veut des cyclistes qui seront en mesure de circuler sur le pont le plus souvent possible quand le temps le permet. On a besoin de cyclistes qui vont l’emprunter quatre ou cinq fois par semaine», indique Mme Lessard.

Les cyclistes devront par ailleurs remplir des questionnaires et prendre part à des rencontres. Le tout afin d’aider la société d’État à raffiner ses méthodes de déneigement de cette piste.

«Une première étape»

Des organismes de défense des droits des piétons et des cyclistes réclament depuis plusieurs années l’ouverture à l’année de cette piste. Une vingtaine de citoyens ont d’ailleurs bravé le froid en février dernier pour faire cette demande lors d’une manifestation.

Le porte-parole de la Coalition vélo de Montréal, Daniel Lambert, s’est réjoui jeudi de la tenue de ce projet pilote.

«C’est une bonne première étape», a-t-il commenté.

La société d’État prévoit dépenser 250 000$ cet hiver en frais de déneigement de cette piste multifonctionnelle. Une dépense qui est justifiée, selon Mme Lessard.

«En ce moment, l’offre n’est pas là en hiver. Probablement que quand l’offre sera là, la demande va être en hausse également», a-t-elle évoqué.

«C’est le seul lien qui relie la Rive-Sud à Montréal [pour les cyclistes]. Il y a un achalandage qui est bien réel.» -Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec 

Une piste «compliquée»

À l’hiver 2017-2018, le société d’État a réalisé un projet pilote de déneigement de la piste du pont Jacques-Cartier. Plusieurs substances avaient été testées, dont des déglaçants organiques au jus de betterave et de maïs. La firme d’ingénierie responsable de ce projet pilote avait toutefois conclu n’avoir pas trouvé pas trouvé de «solutions viables» pour le déneigement et la sécurité des usagers de cette piste.

«C’est une piste qui est compliquée […] Il y a des pentes abruptes et des virages qui sont serrés et elle est exposée aux grands vents», souligne Nathalie Lessard. 

Mme Lareau se montre toutefois confiante que ce projet-pilote, plus ambitieux que le précédent, portera ses fruits cette fois.

«J’espère que cet hiver, on réussira à répondre à toutes les questions pour que ça soit la dernière année d’un projet pilote […] Mon souhait, c’est qu’en 2021, on arrive avec une ouverture à l’année de cette piste», souligne-t-elle.