Montréal

Bridge-Bonaventure: l’OCPM recommande un quartier mixte

Le secteur Bridge-Bonaventure
Vue aérienne du secteur Bridge-Bonnaventure Photo: Josie Desmarais/Métro

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) recommande le maintien d’industries dans le secteur Bridge-Bonaventure tout en rendant celui-ci plus vert et facile d’accès pour les Montréalais qui viendront y demeurer. Le controversé stade de baseball, pour sa part, devra attendre.

C’est une véritable métamorphose du secteur Bridge-Bonaventure, à cheval entre les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, que propose l’OCPM. L’organisme paramunicipal a dévoilé tôt lundi matin un rapport de plus de 130 pages qui vient marquer la fin de la consultation publique entamée l’an dernier sur l’avenir de ce secteur de 2,3 km2.

Celui-ci comprend notamment le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, le Silo no5, le canal de Lachine, la Cité du Havre et le bassin Peel. Ce dernier accueillera à proximité une des stations du Réseau express métropolitain (REM).

Une économie moderne

Les industries du secteur ont connu un lent déclin dans les dernières décennies. Une situation marquée notamment par la fin des activités aux ateliers du Canadien National et à l’élévateur à grains no5 dans les années 1990.

L’organisme recommande donc à la Ville de «consolider les usages» dans le parc d’entreprises Pointe-Saint-Charles, qui connaît un renouveau avec l’émergence dans les dernières années d’entreprises spécialisées en audiovisuel et en technologies de l’information.

«Pour nous, c’est clair que c’est un quartier qui est très bien situé, qui est très stratégique», a réagi à Métro le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc.

Verdissement et mobilité

En plus de proposer un «verdissement massif», l’OCPM recommande de bonifier la desserte en transport en commun, d’aménager des pistes cyclables et d’élargir les trottoirs des rues de ce secteur, où l’automobile domine.

«C’est un des secteurs qui est le plus dangereux en matière de mobilité à Montréal […] Il faut en faire un secteur sécuritaire», constate l’expert en planification des transports Pierre Barrieau.

«Les voies ferrées et les autoroutes représentent vraiment des barrières pour les cyclistes. Donc, il faut voir comment on va désenclaver ce secteur.» -Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec

En matière de protection du patrimoine, le rapport sur le secteur Bridge-Bonaventure propose notamment de déplacer la rue Bridge pour l’éloigner du lieu de sépulture des Irlandais afin d’y créer un parc commémoratif.

Des logements près du bassin Peel

Alors que le Grand Montréal connaît une véritable crise du logement et que le quartier Griffintown est en pleine ébullition, l’OCPM recommande l’aménagement d’un «développement résidentiel mixte» autour du bassin Peel, dans le secteur Bridge-Bonaventure. Des commerces et des «services de proximité» viendraient compléter l’offre résidentielle. Cette dernière devrait d’ailleurs inclure des logements sociaux, familiaux et abordables.

Une poposition que voit d’un bon oeil le Front d’action populaire en réaménagement urbain, qui souhaite toutefois que la Ville réserve l’ensemble du terrain à des logements sociaux.

«Les gens de Pointe-Saint-Charles sont assez échaudés par le développement de Griffintown et les conséquences que ça a eu sur leur quartier, donc ils veulent que ça soit différent dans ce secteur», a réagi sa porte-parole, Véronique Laflamme.

Une autre consultation pour le stade

L’OCPM refuse toutefois de prendre position concernant la possibilité qu’un stade de baseball voit le jour près du bassin Peel. Un projet que chapeaute le Groupe baseball Montréal, présidé par Stephen Bronfman.

Ce projet «très controversé» a recueilli une majorité d’opinions défavorables, souligne l’OCPM. L’organisme mentionne d’ailleurs n’avoir reçu aucun plan détaillé du projet et de ses impacts socio-économiques potentiels.

«Il est hors de question que je décide de manière unilatérale qu’on va mettre l’argent des contribuables dans un stade […] Il faut qu’il y ait une consultation si un projet est soumis par les promoteurs», a tranché lundi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, répondant ainsi favorablement à la recommandation de l’OCPM en ce sens.

Le Groupe baseball Montréal a indiqué lundi par communiqué qu’il analyse ce rapport. M. Bronfman n’a pas commenté.

Ce qu’ils ont dit:

Sur le stade de baseball

«Ce futur stade a été bricolé à la hâte pour mettre rapidement la main sur des terrains publics stratégiques possédant un fort potentiel de développement.» -Hassan El Asri, coordonateur du Regroupement Information Logement

«À ce moment-ci, il est un peu prématuré de savoir s’il va y avoir une équipe [de baseball à Montréal] et s’il y aura un modèle d’affaires qui tient la route.» -Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Sur le développement d’un quartier mixte

«On souhaite que la Ville ait plus d’ambition. On veut que Montréal joue un rôle clé pour travailler avec le gouvernement fédéral afin d’éviter la privatisation de ces terrains et qu’on puisse y développer des logements sociaux, abordables et communautaires.» -Karine Triollet, porte-parole d’Action-Gardien

Sur le verdissement du secteur

«C’est ambitieux, mais je pense qu’on a les outils pour procéder à la décontamination et verdir les terrains du secteur.» -Emmanuel Rondia, directeur général du Conseil régional de l’environnement de Montréal

-Avec la collaboration d’Annie Bourque et d’Henri Ouellette Vézina

Articles récents du même sujet