Montréal
18:08 27 août 2020 | mise à jour le: 27 août 2020 à 18:08 temps de lecture: 8 minutes

Chantiers: Turcot tire à sa fin, le pont Pie-IX à surveiller

Chantiers: Turcot tire à sa fin, le pont Pie-IX à surveiller
Photo: Archives Métro

Mobilité Montréal et ses partenaires ont présenté ce matin la feuille de route pour les chantiers routiers majeurs prévus dans la région de Montréal pour les prochains mois et au-delà. Parmi les principaux chantiers, on note que le méga-projet Turcot entre dans le dernier droit alors que le pont Pie-IX amènera des désagréments pour les voyageurs de Laval.

Alors que plusieurs chantiers amorcent leurs dernières étapes cet automne, de nouveaux chantiers majeurs débuteront eux aussi entrainant des entraves pour les automobilistes. Comme l’a déclaré le porte-parole administratif de la Ville de Montréal, Philippe Sabourin, s’il n’y a pas de surprise majeure pour la rentrée, hormis quelques exceptions, il faudra tout de même continuer à planifier ces déplacements en raison de plusieurs fermetures d’axes routiers.

L’île de Montréal reste la région qui monopolise la très grande majorité des gros chantiers sur les 41 recensés et présentés lors de la conférence virtuelle.

Certains chantiers déjà amorcés poursuivent ainsi leur avancement comme c’est le cas de l’échangeur Dorval dont le réaménagement reste un projet majeur qui entraînera des fermetures partielles jusqu’à la fin 2020. De même, les travaux de réparation du Pont Louis-Bisson entament leur avant-dernière année. Sur les sept phases du chantier, 4 seront terminés avant l’automne 2021 et entraîneront donc des fermetures partielles de soir et de nuit, avec une seule voie disponible dans chaque direction.

Des entraves de longue durée pour le secteur du pont Pie-IX

De nouveaux projets ont aussi été annoncés comme les travaux de réfections du Pont Pie-IX, déjà entravé par l’implantation d’un nouveau système de transport collectif du Service Rapide par Bus (SRB). Une fermeture du côté Est du boulevard Pie-IX sera de mise jusqu’en décembre 2020.

Comme le souligne le ministère des Transports, le secteur du pont Pie-IX sera une entrave majeure et de longue durée pour ces prochaines années.

Alors que les travaux préparatoires ont été entamés, entraînant des fermetures partielles et complètes de nuit, ces travaux se verront intensifiés par la suite. À partir du 8 septembre, ils amèneront la fermeture complète de trois voies sur le pont ainsi que des 3 bretelles de la Concorde Est. Une voie de circulation par direction sera conservée, à l’exception des heures de pointe, où une voie supplémentaire sera ouverte, tout en observant une réduction de la vitesse limite à 50km/h. Le lien piétonnier et cycliste sera néanmoins conservé, et une fin des travaux est planifiée pour 2023.

Autre grand chantier qui va débuter cet automne, celui de la réfection des ponts d’étagement du boulevard de la Côte-Vertu, au-dessus de l’autoroute 40, qui entraînera des entraves avec la fermeture complète de soir, de nuit ou de fin de semaine de l’autoroute ainsi que des voies de desserte.

Zone déjà problématique, le secteur Turcot-Champlain-Bonaventure continuera d’être perturbé par des entraves, malgré la fin du chantier du Projet Turcot, où des réouvertures sont prévues prochainement. Le ministère des Transports prévoit que l’ensemble des infrastructures principales devraient être rouvertes d’ici la fin de l’automne, même si des travaux seront encore présents jusqu’en 2021 notamment le parachèvement, de l’aménagement paysager ainsi que la reconstruction de la rue Saint-Patrick. Dans le secteur Bonaventure, les travaux de réfection de l’autoroute 10 entraîneront des multiples fermetures complètes jusqu’en décembre 2020.

Le ministère des Transports annonce également un nouveau chantier sur l’autoroute 15 et 40, au niveau de l’échangeur des Laurentides. Des entraves sont à prévoir jusqu’au mois de décembre avec des fermetures partielles et complètes de soir, de nuit ou de fin de semaine.

Les travaux du REM se poursuivent

Les travaux du Réseau express métropolitain (REM) se sont poursuivis cet été avec la construction de la Station de L’Île- des-Sœurs et l’installation des poutres et dalles de la structure aérienne. Ces aménagements entraîneront 3 fermetures de fin de semaine dont les dates sont à confirmer dans le courant de l’automne et qui auront des répercussions notamment sur l’autoroute 15 en direction du nord.

Toujours en lien avec le REM, la construction d’une structure aérienne au-dessus de l’autoroute 40 entraînera une fermeture complète de l’autoroute 40 ouest en septembre et octobre.

Interrogé sur l’avancée des travaux sur la rive-sud, le REM a exprimé qu’il était encore trop tôt pour analyser l’impact de la COVID-19 sur l’échéancier. La date de mise en service reste pour le moment prévu pour 2021.

Des entraves en centre-ville

Le centre-ville continuera d’accuser des entraves majeures en complétion de travaux déjà amorcés dont sept se termine cet automne.

Le secteur de Griffintown continue d’être très perturbé avec de nombreux chantiers de réaménagement des rues et de reconstruction d’infrastructures souterraines et de voirie, qui entraîneront notamment des fermetures complètes de tronçons des rues William, Peel et Ottawa.
Des fermetures complètes des axes sont aussi toujours d’actualité sur la rue de la Commune ou encore l’avenue des Canadiens et ce jusqu’en septembre.

La rue Sainte-Catherine quant à elle poursuit sa fermeture complète entre la rue De Bleury et la rue Mansfield, jusqu’à l’automne 2020.
De même, l’aménagement du square Phillips et de la rue Union entraînera des fermetures partielles sur les rues Union et Cathcart jusqu’en décembre 2021.

Au niveau du Réservoir MacTavish et de l’avenue du Docteur-Penfield, des travaux de voirie auront pour conséquence une fermeture complète entre les rues MacTavish et des Pins, ainsi qu’une circulation à contresens sur l’avenue des Pins, entre la rue Peel et l’avenue du Docteur-Penfield. Ces entraves s’étaleront sur une période de cinq ans, de juin à septembre.

Certains chantiers qui n’étaient pas prévus, comme le spécifie la Ville de Montréal, entraîneront d’autres entraves à cause de fermetures complètes, c’est le cas notamment sur le boulevard De Maisonneuve Est, entre l’avenue Papineau et la rue Saint-Timothée, où une reconstruction de conduites d’eau a débuté, pour s’achever en 2021.
Une autre conduite d’eau potable vétuste située rue Guy, juste en dessous de la ligne verte du métro, a entraîné une fermeture complète entre la rue Saint-Antoine et le boulevard René-Lévesque, ainsi qu’une circulation à contresens sur le boulevard.

Le cas épineux du REV

Les travaux du Réseau Express Vélo (REV) se poursuivent jusqu’à la fin de l’automne 2020 sur la rue Berri entre Gouin et Crémazie, la rue Lajeunesse entre Gouin et Castelnau et la rue Saint-Denis entre Jean-Talon et Roy. Des entraves localisées et rapides seront observées dans le secteur durant cette fin de travaux.

Questionnée sur le sujet de l’appel de cyclistes à boycotter les commerçants s’opposant au REV, la Ville de Montréal se dit être à l’écoute et être sensible à ce dossier, notamment en ce qui concerne la Rue St-Denis où les travaux avancent tronçon par tronçon. La ville souligne qu’une fois le REV terminé, il restera 2 voies de circulation et 2 voies de stationnement permettant de satisfaire les opposants.

La mairesse Valérie Plante s’est d’ailleurs exprimée aujourd’hui contre les appels au boycott de certains commerçants opposés au REV.

Une circulation en hausse ?

Interrogé sur une éventuelle baisse de la circulation en ces temps de pandémie, Mobilité Montréal a indiqué que l’agglomération commence à retrouver des flux circulation similaire à ceux observés avant la crise sanitaire de la COVID-19. Si peu de gens se déplacent en centre-ville, et malgré une hausse du transport actif cet été, beaucoup privilégient encore la voiture et l’on observe une fréquentation en baisse dans les transports collectifs (selon des chiffres transmis lors de la conférence, l’achalandage par rapport à l’année dernière serait de – 30% dans le métro, -40 à 50% dans les bus et – de 10% pour les trains).

Comme le souligne le porte-parole de la Ville de Montréal, la volonté de l’administration n’est pas de rajouter des travaux, hormis des cas urgents et non prévus, comme les chantiers de la rue Guy ou sur le boulevard De Maisonneuve. Les investissements totaux de la Ville de Montréal atteignent pour cette année 620 millions de dollars, dont 125 sont consacrés à des travaux de voiries et 380 à des travaux d’eau en raison d’infrastructures vétustes qu’il faut remplacer.

Pour les prochains mois, Mobilité Montréal invitent les usagers à utiliser les transports collectifs et à continuer de planifier leurs déplacements en consultant Québec511 pour ces nouvelles périodes de travaux.

Articles similaires