Montréal
09:11 4 janvier 2021 | mise à jour le: 4 janvier 2021 à 14:17 Temps de lecture: 2 minutes

Meurtre d’une fillette de 7 ans à Laval

Meurtre d’une fillette de 7 ans à Laval
Photo: Sidney Dagenais/Collaboration spécialeLa mère de la fillette de 7 ans décédée le 3 janvier, à Laval, a été libérée sous caution.

L’année commence avec ce qui semble être un cas de maltraitance d’une enfant de 7 ans à Laval. Son corps inanimé a été découvert vers 14h30, dimanche, dans un domicile de la rue Le Boutillier, dans le quartier Chomedey.

Elle aurait succombé à de multiples blessures, dont ce qui s’apparente à des brûlures. Le Service de police de Laval (SPL) a aussi remarqué plusieurs autres marques de violence.

La fillette a été transportée en centre hospitalier où son décès a été constaté.

Les enquêteurs étaient toujours sur place lundi après-midi afin de faire la lumière sur ce qui est considéré comme un meurtre pour l’instant. Il s’agirait du premier à survenir sur le territoire lavallois depuis le début de l’année.

Une autopsie est en cours pour déterminer les circonstances de ce décès, dont le rapport sera remis rapidement. «On aura certainement de nouveaux éléments à dévoiler dans les prochains jours», a indiqué la porte-parole du SPL, Stéphanie Bechara.

Aucune arrestation n’a été faite pour l’instant. Sept personnes, dont les deux parents, ont été interrogées. Ces témoins sont d’origine indienne ou sri lankaise et ne s’expriment pas en français, c’est pourquoi des interprètes ont été mobilisés pour épauler le travail des policiers.

Les deux autres enfants de la maisonnée n’étaient pas présents au moment du drame selon le SPL. La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a été saisie du dossier.

Une porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a indiqué ne pouvoir émettre aucun commentaire en raison de l’enquête policière. On ignore par qui les enfants ont été pris en charge et si des signalements avaient été faits auparavant.

Cette histoire rappelle l’épisode de «l’enfant martyr» de Granby. Une fillette, aussi âgée de 7 ans, avait été sous-alimentée et battue sur une longue période de temps pour finalement succomber à ses blessures, en avril 2019.

Articles similaires