Montréal

Montréal se prépare au retour des croisières

Montreal Cityscape Photo: iStock

Alors que les assouplissements s’enchaînent, les croisières feront leur retour au Canada. Montréal ne fait pas exception dans ce retour, encadré par quelques mesures, compte tenu des importantes éclosions de COVID-19 constatées au cours des vagues précédentes.

«Notre gouvernement travaille fort pour relancer notre économie de façon sécuritaire et durable, a justifié le ministre des Transports du Canada, Omar Alghabra, à Halifax, lundi. Nous accueillerons de nouveau au Canada les navires de croisière – une partie importante du secteur du tourisme – et poursuivrons notre travail de collaboration avec nos partenaires pour appuyer cette importante industrie.»

On attend des premiers bateaux au pays dès le mois d’avril. Tous les passagers de même que les membres de l’équipage devront être vaccinés. Un test moléculaire devra être passé 72 heures avant l’embarcation, ou un test antigénique la veille. D’autres conseils aux voyageurs seront rédigés au cours des prochaines semaines.

«Le retour des paquebots de croisière dans nos ports et sur nos rives est un autre pas vers la réouverture du Canada et le reflet des progrès réalisés contre le variant Omicron, a commenté le ministre de la Santé du Canada, Jean-Yves Duclos. Comme nous le disons depuis le début, les mesures aux frontières du Canada demeureront souples et adaptables et nous continuons à les évaluer pour protéger la population canadienne.»

Les croisières ne sont plus interdites au Canada depuis le 1er novembre. L’industrie rapporte quatre milliards de dollars en retombées à l’économie canadienne par année, selon Ottawa. Environ 30 000 emplois sont attribuables aux croisières, que ce soit de façon directe ou indirecte. «Nous sommes très heureux puisque cela permettra la relance de cette industrie», a commenté la directrice des communications du port de Montréal, Renée Larouche.

Source de contagion

Au cours de la première vague, les bateaux de croisière ont été la scène d’importantes éclosions de COVID-19. Une embarcation du Diamond Princess a particulièrement frappé l’imaginaire.

La quarantaine imposée aux voyageurs à bord aurait causé plus de 550 cas, rapportent des chercheurs suédois.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet