Montréal

Denis Coderre veut créer un «tarif social» pour les transports en commun

Denis Coderre veut créer un «tarif social» pour les transports en commun
Photo: Yves Provencher/Métro

Le candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre, entend modifier la grille tarifaire des services de transport en commun pour y inclure un «tarif social».

Devant une centaine d’étudiants de l’Université de Montréal, M. Coderre a expliqué mardi qu’il voulait s’attaquer au problème de la tarification de façon «globale» pour aider du même coup toutes les clientèles dans le besoin. Il songeait, entre autres, aux personnes âgées et aux moins bien nantis qui peinent à joindre les deux bouts.

«On ne doit pas penser à une catégorie de citoyens par rapport aux autres», a-t-il affirmé à la communauté universitaire.

Le candidat à la mairie répondait ainsi à un membre de la Fédération des associations étudiantes de l’Université de Montréal qui le questionnait sur la possibilité d’accorder le tarif réduit aux étudiants âgés de plus de 25 ans.

M. Coderre a indiqué qu’il consulterait les budgets de la Ville de Montréal et de la Société de transport de Montréal avant de faire quelque changement que ce soit aux tarifs dans les transports en commun. Il a toutefois promis aux étudiants qui bénéficient du tarif réduit qu’il préserverait les acquis.

Plusieurs questions ont été posées à l’ancien député fédéral au sujet des transports en commun, mardi. Il a rappelé qu’il comptait augmenter le nombre d’autobus de la Société de transport de Montréal et multiplier les voies réservées. Il veut aussi compléter le projet de service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX et encourager le gouvernement fédéral à faire une place au service léger sur rail (SLR) sur le futur pont Champlain.

«Je ne dirai pas qu’on va enlever 50% des voitures du jour au lendemain, a dit M. Coderre. Il faut être pragmatique.»

[pullquote]

En faveur du règlement P-6
Denis Coderre n’entend pas modifier le règlement P-6.

  • Il a expliqué aux étudiants de l’Université de Montréal qu’il approuvait les dispositions du règlement concernant l’obligation de fournir un itinéraire aux services policiers et l’interdiction de porter un masque.
  • Il a toutefois dit éprouver un malaise devant le nombre important d’amendes.
  • Avant d’entreprendre quoi que ce soit, M. Coderre veut attendre le jugement que rendra la Cour supérieure à la suite d’une contestation.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *