LaSalle

Inondation sur la rue Lemieux

Photo: Sylvain Ryan/TC Media

L’arrondissement a dû mettre sur pied un système de distribution de bouteilles d’eau mardi, après qu’une conduite de la rue Lemieux ait éclaté en plein milieu de la nuit, privant ainsi une vingtaine de résidences du secteur d’eau courante.

Les citoyens du secteur ont été réveillés durant la nuit du 17 au 18 août vers trois heures, par les policiers pour déplacer leurs voitures, stationnées dans plus d’un pied d’eau accumulé sur la chaussée, entre le boulevard Shevchenko et la rue Daoust.

«Les policiers avaient peur que la rue s’effondre si on ne tassait pas nos voitures. Il y avait de l’eau jusqu’à la moitié des pneus de certaines automobiles», témoigne une résidente de la rue Lemieux, Karin Brock.

Selon le récit de Mme Brock, des employés de l’arrondissement sont arrivés une heure après l’intervention policière, afin de débuter les travaux de colmatage de la fuite.

Bouteilles d’eau

Sachant que l’eau courante ne pourrait pas être rétablie au cours de la journée, l’arrondissement a pris l’initiative d’offrir des bouteilles d’eau à la vingtaine d’adresses affectées par le bris d’aqueduc.

Au moment d’écrire ces lignes, le service de distribution de bouteilles était toujours disponible. Impossible de savoir pour l’instant combien de bouteilles ont été distribuées et combien l’opération coûtera au total.

Cause inconnue

En fin d’après-midi mardi, l’arrondissement ne connaissait toujours pas la cause de la fuite d’eau. «C’est un bris d’aqueduc normal. On sait que le bris n’est pas dû à des travaux», explique la chargée de communication de l’arrondissement LaSalle, Caroline Eliott.

Mardi matin, lors du passage de TC Media, un constant flux d’eau coulait toujours de la crevasse causée par la fuite, sur une petite partie de la chaussée. Bien loin de la scène constatée en pleine nuit au moment du passage de notre photographe.

Questionné à savoir quel âge avait la conduite qui a éclaté, l’arrondissement n’était pas en mesure de nous donner l’information mardi.

Les résidents interrogés n’ont subi aucun dommage.

 

Articles récents du même sujet