Actulocal ile-des-soeurs
03:00 4 février 2016 | mise à jour le: 4 février 2016 à 03:00

Verdun interdira les services à l’auto

Verdun interdira les services à l’auto
Photo: Archives / TC Media

Les nouveaux services à l’auto seront interdits sur le territoire de Verdun afin de favoriser le transport actif.

«Nos villes se développent par d’autres façons que l’automobile. Il s’agit d’un moyen pour inciter les gens à sortir de leur véhicule et à marcher un peu», affirme le maire de l’arrondissement, Jean-François Parenteau.

Les élus ont déposé cette nouvelle réglementation lors du conseil d’arrondissement de mardi soir. Ce changement de zonage, qui entrera en vigueur dès le mois d’avril, a fait l’unanimité au conseil.

Marie-Andrée Mauger, conseillère d’arrondissement dans Desmarchais-Crawford, croit qu’il s’agit d’un pas dans la bonne direction.

Nous passons de la parole aux actes. Cela correspond à notre politique de ville active et de diminution de la dépendance à l’automobile», soutient-elle.

Verdun emboîte le pas à d’autres arrondissements, dont Rosemont-La Petite-Patrie et ville Saint-Laurent. Selon le maire, le contexte urbain du territoire de Verdun ne s’adonne simplement pas à ce type de service.

«De toute façon, mis à part dans le cas du Starbucks de L’Île-des-Sœurs, nous n’avons pas eu de demande à cet effet dans les dernières années», explique M. Parenteau.

Les services à l’auto déjà existants, soit ceux du McDonald et du Saint-Hubert Express, à Verdun, ainsi que ceux du Shell et de la caisse Desjardins à L’Île-des-Sœurs, ont un droit acquis et pourront continuer à être exploités.

Environnement
La décision de l’arrondissement est applaudie par des environnementalistes. «Le service à l’auto, c’est comme une mini-congestion! Les moteurs tournent au ralenti et génèrent plus de gaz à effet de serre. Avec des règlements comme cela, on encourage au moins les gens à arrêter leur moteur», explique Marilène Bergeron, chargée de projet en transport écologique chez Equiterre.

Mme Bergeron croit cependant qu’il faut aller plus loin pour pousser les gens à adopter de bonnes habitudes de transport.

«C’est un bon premier pas, il faut que d’autres mesures suivent.» Par exemple, des supports à vélo pourraient être ajoutés près des commerces.

Accessibilité
Lorsque l’arrondissement de ville Saint-Laurent a adopté un règlement semblable en 2014, plusieurs citoyens s’y étaient opposés, manifestant leur inquiétude pour les personnes handicapées et ceux ayant des enfants en bas âge.

«Ayant de jeunes enfants, je comprends que cela peut être désagréable, mais il faut voir ce règlement dans une perspective plus globale, croit la conseillère Marie-Andrée Mauger. Je suis certaine qu’il y a d’autres moyens de rendre un commerce plus accessible aux personnes à mobilité réduite.»

Une consultation publique sur l’interdiction des nouveaux services au volant aura lieu à la fin du mois. D’ici là, aucune demande, advenant le cas, ne sera acceptée.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Alain Brassard

    Pas de probleme les gens comme moi feront un detour pour aller au service a l auto, Bravo vous savez
    comment vous y prendre pour moderer la pollution… Et en plus vous tentez de vous justifier, de nous
    faire avaller votre incompetence a diriger. Encore une fois BRAVO pettez-vous les bretelles cons que
    vous etes.