National

Marijuana: réactions politiques au rapport

OTTAWA — «Il devrait être déposé aux calendes grecques, ce projet de loi-là. Ce gouvernement-là devrait partir en vacances et mettre ça sur la (tablette). Ce ne serait pas la première fois qu’un gouvernement va mettre un rapport sur la tablette. Dans ce cas-ci, ça urge.»

— Alain Rayes, député conservateur

«L’âge minimal de 18 ans (…) est raisonnable, je crois. L’Association médicale canadienne avait parlé d’un âge entre 21 et 25 ans, mais la réalité est que de nombreux jeunes consommateurs de marijuana sont plus jeunes, alors il ne serait pas pratique de fixer un âge minimal plus élevé.»

— Murray Rankin, porte-parole néo-démocrate en matière de justice

«On espère, nous, que le Québec va tout de suite être impliqué dans des négociations avec le fédéral de façon à ce qu’une entente intervienne et que le projet de loi qui sera déposé le printemps prochain respecte les champs de compétence des provinces et se fasse dans l’harmonie.»

— Rhéal Fortin, chef intérimaire du Bloc québécois

«Nous allons présenter un projet de loi en temps et lieu, comme promis, et aller de l’avant avec ce changement majeur dans la législation canadienne.»

— Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

«Nous allons examiner minutieusement le rapport du groupe de travail. Nous avons toujours l’intention de déposer un projet de loi d’ici le printemps 2017. D’ici là, nous continuerons à travailler avec les provinces et territoires pour élaborer un solide régime.»

— Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *