National

Véhicules volés: les camionnettes Ford au sommet

Véhicules volés: les camionnettes Ford au sommet
Photo: Alan DiazAlan Diaz / The Associated Press

MONTRÉAL — Le Québec continue de glisser au classement des vols de véhicules automobiles en 2017, le douteux championnat étant solidement entre les mains de l’Alberta.

L’écart est en fait considérable: les données publiées mardi par le Bureau d’assurance du Canada (BAC) font état de 24 830 véhicules volés en Alberta l’an dernier, soit le double des 12 893 larcins survenus au Québec, et ce, malgré le fait que la population du Québec soit deux fois plus importante que celle de la province de l’Ouest.

«Le taux de vol par 100 000 habitants en Alberta est beaucoup plus élevé», a expliqué Bernard Marchand, analyste de politiques au BAC.

«Il y a quelques années, le Québec avait le titre de capitale du vol de véhicules automobiles, mais ce n’est plus le cas maintenant; le Québec est quatrième au pays.»

L’Ontario et la Colombie-Britannique occupent respectivement les deuxième et troisième places de ce palmarès.

Le Québec se distingue par ailleurs du portrait canadien de par la nature des véhicules qu’on y vole.

Les huit véhicules les plus volés dans la belle province sont des véhicules utilitaires sport (VUS) des marques Acura, Toyota et Honda, et les neuvième et dixième sont des hybrides Prius de Toyota.

Dans tous les cas, il s’agit de véhicules construits entre 2015 et 2017.

Les Ford F350 et F250 âgés dans la mire

À l’échelle canadienne, ce sont plutôt les camionnettes de la série F de Ford âgées de plus de 10 ans qui dominent largement le tableau des véhicules les plus fréquemment volés.

Dans sa compilation annuelle, le BAC précise que les camionnettes F350 de Ford — des années 2003 à 2007 — occupent à elles seules les cinq premiers rangs. Trois des cinq places suivantes sont détenues par des camionnettes F250 du même constructeur, fabriquées celles-là en 2000, 2001 et 2006. Un seul VUS se retrouve dans le top 10, soit le Lexus GX460 2015.

En Alberta, les F250 et F350 dominent aussi le palmarès. Au Canada atlantique, la Maxima de Nissan est la voiture la plus souvent volée, suivie des véhicules Silverado de Chevrolet et de la Jeep Liberty. En Ontario, les voleurs ciblent les VUS et camionnettes haut de gamme, y compris les véhicules Tahoe, Silverado et Suburban de Chevrolet.

Les véhicules convoités visent deux marchés bien distincts et le choix de modèles âgés de camionnettes s’explique assez facilement. «Depuis 2007, tous les véhicules neufs vendus au Canada doivent être munis d’un antidémarreur approuvé par Transports Canada, un antivol installé sur la chaîne de montage», rappelle Bernard Marchand.

«On pourrait supposer, en fonction des âges ici, que bon nombre sont volés pour être démantelés et les pièces revendues sur le marché noir.»

Que penser, à ce moment, des vols de véhicules haut de gamme au Québec, qui sont pourtant munis des systèmes antivol de série? M. Marchand estime que les réseaux qui les ciblent sont plus sophistiqués et capables de contourner les protections de série pour obtenir des véhicules intacts destinés à un autre sort que le découpage. «Les plus récents et les plus haut de gamme, eux, c’est davantage pour l’exportation», dit-il.

L’énigme néo-brunswickoise

Selon la publication Juristat de Statistique Canada, la police a déclaré près de 85 000 incidents de vol de véhicules automobiles en 2017, soit 5900 véhicules de plus qu’en 2016, une hausse de 6 pour cent.

L’augmentation du nombre de vols au Québec se rapproche beaucoup de la moyenne canadienne, soit 7 pour cent.

Toutefois, on note un bond des plus étonnants au Nouveau-Brunswick, soit de 28 pour cent.

«Est-ce que les différents réseaux criminels sont plus organisés, sont-ils en plus grand nombre? C’est difficile d’expliquer une telle augmentation pour la province», reconnaît Bernard Marchand.

Car si une autre province — l’Ontario — a connu une forte hausse à 15 pour cent, celle-ci ne s’approche pas de la progression néo-brunswickoise.

Ailleurs, les augmentations annuelles atteignent 6 pour cent en Alberta, 2 pour cent en Colombie-Britannique et 1 pour cent à Terre-Neuve-et-Labrador.

Vol d’identité et blanchiment

D’autre part, les vols commis à l’intérieur d’une voiture peuvent contribuer aux vols d’identité.

En 2017, plus de 17 500 incidents de vol d’identité ont été signalés au Canada.

Les analystes du vol du BAC soupçonnent aussi que plusieurs véhicules sont ciblés dans le cadre d’un stratagème de blanchiment d’argent. Dans bien des cas, les réseaux de crime organisé volent les automobiles et le produit du vol sert à financer des activités criminelles.

Le faible taux de récupération des véhicules volés suggère l’implication du crime organisé et que les véhicules volés sont exportés à partir des ports canadiens et des villes-frontières.

_______

Les 10 véhicules les plus volés au Québec

1- 2017 Acura MDX

2- 2015 Toyota 4Runner

3- 2017 Honda CR-V

4- 2016 Toyota 4Runner

5- 2016 Jeep Wrangler Unlimited

6- 2017 Honda Pilot

7- 2017 Jeep Wrangler Unlimited

8- 2016 Honda Pilot

9- 2015 Toyota Prius

10- 2016 Toyota Prius

Les 10 véhicules les plus volés au Canada

1- 2007 Ford F350

2- 2006 Ford F350

3- 2005 Ford F350

4- 2004 Ford F350

5- 2003 Ford F350

6- 2006 Ford F250

7- 2001 Ford F350

8- 2000 Ford F250

9- 2015 Lexus GX460

10- 2001 Ford F250