National

On lui refuse une plaque d’immatriculation avec son nom de famille: Assman

On lui refuse une plaque d’immatriculation avec son nom de famille: Assman
Photo: Josie Desmarais/Métro

REGINA — Même s’il s’agit bel et bien de son nom de famille, cela ne lui donne pas nécessairement le droit de l’afficher sur sa plaque d’immatriculation personnalisée.

Le bureau d’assurance automobile de la Saskatchewan a récemment rejeté la demande de David Assman d’obtenir une plaque d’immatriculation avec son nom de famille parce que certaines personnes pourraient trouver cela offensant.

M. Assman ne prononce pas son nom de la même manière qu’il s’écrit, mais un porte-parole de la société d’État soutient que cela ne change rien au fait que ce qui compte c’est ce que les gens peuvent lire.

Tyler McMurchy reconnaît que certaines personnes portent des noms qui peuvent être interprétés comme des expressions offensantes lorsqu’ils sont sortis de leur contexte.

Celui-ci ajoute que l’institution publique préfère pécher par excès de prévention. Il rappelle que les plaques d’immatriculation appartiennent au gouvernement, même si elles sont personnalisées.

«Il faut respecter certains standards.»

M. Assman partage le même patronyme qu’un célèbre pompiste de Regina, Dick Assman, qui devait sa renommée à une invitation à l’émission américaine de fin de soirée animée par David Letterman en 1995.

Les expressions racistes, à connotation politique ou qui font référence au sexe, à la drogue ou à la criminalité sont interdites.

La Presse canadienne