National

Aide aux sinistrés de l’incendie de samedi matin sur la rue Toulouse à Longueuil

Aide aux sinistrés de l’incendie de samedi matin sur la rue Toulouse à Longueuil
Photo: THE CANADIAN PRESSPhoto: Graham Hughes/La Presse canadienne

LONGUEUIL, Qc — Un vent d’entraide souffle sur la Ville de Longueuil alors que les dons affluent pour venir en aide aux sinistrés de l’incendie de samedi, qui a fait trois morts et jeté 40 personnes à la rue.

«Il y a un énorme élan de solidarité», a raconté en entrevue téléphonique Nathalie Thirion-Armani, directrice générale du Carrefour Mousseau, qui reçoit des dons de vêtements depuis le sinistre.

«Quand je suis arrivée, je n’arrivais pas à passer la porte! Déjà hier (dimanche) je suis passée et il y avait une vingtaine de sacs. Ce matin (lundi), il y avait presque le double», a-t-elle expliqué.

Son organisme, situé tout près des lieux du sinistre, a lui-même été touché: «Notre responsable de la sécurité alimentaire est passée au feu aussi et on se sent d’autant plus concernées», a-t-elle expliqué.

Un coin «tissé serré»

Fait à noter, au moins cinq organismes d’entraide sont situés dans les environs de la rue Toulouse, où a eu lieu l’incendie et n’ont pas tardé à se mobiliser, explique le président de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, Benoît L’Écuyer.

«Les gens ont un élan de générosité et en plus, le coin de Lionel-Groulx, c’est un coin qui est assez tissé serré. Il y a une belle vie communautaire, les organismes prennent soin des gens et tout le monde se donne un coup de main.»

La Ville de Longueuil a son service téléphonique 311 à la disposition des personnes qui souhaiteraient faire un don pour venir en aide aux personnes touchées, qui sont présentement sous le parapluie de la Croix-Rouge.

«La Croix-Rouge a pris en charge les gens pour 72 heures. Ils sont à l’hôtel et on cherche à voir ceux qui peuvent être relocalisés dans leurs familles ou, sinon, si l’on peut trouver des endroits pour les relocaliser», a indiqué M. L’Écuyer.

L’Office municipal d’habitation de Longueuil a fait savoir à des médias d’information qu’il aidera les sinistrés à trouver de nouveaux logis.

Lourd bilan

Le sinistre a coûté la vie à trois adultes d’une même famille, un homme, une femme et la mère de l’un d’eux. Un enfant de 11 ans qui était dans le même appartement, devenu orphelin, a eu la vie sauve en sautant du haut d’un balcon.

Onze personnes ayant subi des blessures ont dû être hospitalisées.

En tout, 13 ménages ont perdu leur logement, ce qui touche directement 25 adultes et 15 enfants.

Déjà, les drapeaux de la Ville de Longueuil ont été mis en berne. 

L’incendie d’une grande violence, qui aurait pris naissance dans la cuisine de l’un des appartements, a requis l’intervention de quelque 80 pompiers qui ont combattu le feu avec difficulté en raison des vents qui soufflaient fortement dans la nuit de samedi.

 

Pierre Saint-Arnaud, La Presse canadienne