National

Brian Gallant quittera mardi la direction du Parti libéral du Nouveau-Brunswick

Brian Gallant quittera mardi la direction du Parti libéral du Nouveau-Brunswick
Brian Gallant. Photo: James West/La Presse canadienne

FREDERICTON — Brian Gallant se dit impatient d’amorcer un nouveau chapitre de sa vie, alors que l’ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick s’apprête à quitter officiellement la direction du Parti libéral.

Un chef intérimaire sera choisi mardi par le caucus pour diriger le parti jusqu’au congrès des membres, en juin.

M. Gallant, âgé de 36 ans, avait annoncé sa démission prochaine en novembre dernier, lorsque son parti n’a pas réussi à former un gouvernement minoritaire dans les semaines qui ont suivi le scrutin extrêmement serré du 24 septembre.

Devenu chef libéral en 2012 et premier ministre en 2014, M. Gallant croit tout de même qu’il a été en mesure de faire une différence dans sa province pendant ce mandat.

René Ephestion, qui préside la Commission d’inclusion multiculturelle libérale du Nouveau-Brunswick, a annoncé son intention de succéder à M. Gallant, lors du congrès à la direction, le 22 juin à Saint-Jean.

Autre candidat pressenti dans cette course: l’ancien sergent d’armes de la Chambre des communes Kevin Vickers, qui avait fait les manchettes à la suite de l’attentat sur la colline du Parlement en octobre 2014. M. Vickers avait alors contribué à abattre le tireur Michael Zehaf-Bibeau, qui venait d’entrer dans l’édifice du Parlement après avoir tué le caporal Nathan Cirillo devant le Monument commémoratif de guerre.

M. Vickers avait été nommé ensuite ambassadeur du Canada en Irlande, mais il a annoncé récemment qu’il quitterait ces fonctions le mois prochain. Il a précisé qu’il ne ferait aucun commentaire sur d’éventuelles ambitions politiques avant son retour au Nouveau-Brunswick, où il est né et a grandi.

La Presse canadienne