National

L’affaissement d’une structure à Trois-Rivières provoque une vive inquiétude

MONTRÉAL — Un immeuble s’est effondré samedi après-midi à Trois-Rivières, en Mauricie.

L’endroit abritait un commerce de vente de pièces usagées et un entrepôt.

En après-midi, on craignait qu’une personne ait pu manquer à l’appel et qu’elle puisse être coincée sous les décombres alors des maîtres-chiens avaient été dépêchés sur place.

En soirée, le directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile de la Ville de Trois-Rivières, Dany Cloutier a toutefois indiqué à plusieurs médias, que personne ne se trouvait à l’intérieur du commerce.

De plus, une équipe du Service de sécurité incendie de Montréal avait été appelée à la rescousse. Elle possède l’expertise nécessaire pour se glisser sous les débris et vérifier si une personne s’y trouve réellement.

Évacuation à Québec

Par ailleurs, l’aréna Jacques-Côté de Québec a été évacué de manière préventive, samedi.

Cette opération a été rendue nécessaire à cause de la chute de morceaux d’une poutre de ce bâtiment.

Le Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ) a raconté, par voie de communiqué, que le bruit d’un craquement «a été accompagné d’une chute de morceaux de bois au sol». Au même moment, il y avait des déneigeurs en activité sur le toit de l’aréna.

Environ 50 personnes ont été invitées à quitter l’endroit.

Heureusement, personne n’a été blessé.

L’aréna demeurera fermé jusqu’à nouvel ordre et toutes les activités, qui auraient normalement dû s’y dérouler, ont été annulées pour le moment.

Des ingénieurs vont devoir mener des analyses de ce bâtiment pour déterminer s’il est sécuritaire ou non.

Selon le SPCIQ, une première évaluation a permis de constater «une difformité à la hauteur d’une poutre et de la toiture». Des examens plus approfondis de la structure seront menés ultérieurement, a-t-on ajouté.

Le SPCIQ a aussi indiqué que des vérifications seront effectuées dans les autres amphithéâtres de la ville de Québec.

La Presse canadienne