National

Plus de travailleurs syndiqués au Québec en 2018, mais le taux reste stable

Plus de travailleurs syndiqués au Québec en 2018, mais le taux reste stable
Photo: Presse canadienne

MONTRÉAL — Le nombre d’employés syndiqués a crû au Québec en 2018, contrairement à une certaine croyance populaire.

L’Annuaire québécois des statistiques du travail, dévoilé par l’Institut de la statistique du Québec, précise en effet qu’en 2018, le Québec comptait 12 900 employés syndiqués de plus qu’en 2017. Il s’agit d’une augmentation de 0,9 pour cent entre les deux années.

Au total, le Québec comptait donc 1 419 700 employés syndiqués en 2018.

Pour toute la décennie 2008-2018, il s’agit d’une augmentation de 8,5 pour cent.

Présence syndicale

Pourtant, le taux de présence syndicale est resté stable, à 38,4 pour cent, soit le même qu’en 2017. Mais durant la décennie, le taux de présence syndicale a baissé de 0,9 pour cent.

Au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne, Marc-André Demers, analyste en statistiques du travail à l’Institut de la statistique du Québec, a expliqué ce paradoxe apparent. «Ça a augmenté de 8,5 pour cent, l’emploi syndiqué (durant la décennie), mais l’emploi non syndiqué a augmenté d’environ 13 pour cent. Donc, comme l’emploi non syndiqué a augmenté plus rapidement que l’emploi syndiqué, le taux de présence syndicale a diminué légèrement au cours de la période.»

Plus précisément, dans le secteur des biens, le taux de présence syndicale est passé de 40,5 à 40,7 pour cent de 2017 à 2018. Sur la décennie, toutefois, il s’agit d’une baisse de 2,6 pour cent.

«Il y a eu une baisse de l’emploi dans la fabrication, qui était quand même un secteur bien syndiqué. Ça peut avoir eu un impact sur le secteur des biens», fait valoir M. Demers.

Dans le secteur des services, le taux de présence syndicale est resté stable en 2017 et en 2018, soit 37,8 pour cent. Sur la décennie, il s’agit d’une légère baisse de 0,3 pour cent.

Non syndiqués

Le nombre d’employés non syndiqués a effectivement crû davantage que celui des syndiqués. En 2018, le Québec comptait 2 277 500 employés non syndiqués, comparativement à 2 259 500 l’année précédente.

Au cours de la dernière décennie, on a enregistré 256 900 employés non syndiqués de plus, soit une augmentation de 12,7 pour cent.

Ces employés non syndiqués se retrouvent surtout dans les entreprises de moins de 20 employés et dans celles de 20 à 99 employés.

Les employés syndiqués, eux, sont relativement bien répartis entre les entreprises de 20 à 99 employés, celles de 100 à 500 employés et celles de plus de 500 employés. Ils sont toutefois nettement moins nombreux dans les entreprises de moins de 20 employés.

Lia Lévesque, La Presse canadienne