National

Manon Massé confiante de voir le Québec devenir bientôt un pays

Manon Massé confiante de voir le Québec devenir bientôt un pays
Photo: Josie Desmarais/MétroManon Massé

QUÉBEC — La crise qui sévit au Parti québécois (PQ) pourrait profiter à Québec solidaire, selon Manon Massé, qui se montre confiante de voir le Québec devenir un pays avant longtemps.

«Les chances sont très élevées» de pouvoir célébrer le grand soir du Québec souverain dans un avenir prévisible, a prédit la porte-parole de Québec solidaire (QS), jeudi, lors d’une conférence de presse portant sur ses attentes budgétaires.

Pour appuyer sa thèse, Mme Massé mise sur les jeunes, qui «choisissent largement le véhicule de Québec solidaire», un parti «qui ne se cache pas d’être un parti indépendantiste» et dont le nombre de membres ne cesse de croître. 

Son enthousiasme à propos de la souveraineté du Québec tranche cependant avec certains faits, tant la baisse constante de popularité de l’option souverainiste dans les sondages, que le recul dans les intentions de vote pour le Parti québécois, depuis des décennies le principal véhicule politique de la souveraineté.

Selon elle, l’accession à la souveraineté demeurera pour le Québec le meilleur moyen de concrétiser une des grandes priorités de QS: la lutte aux changements climatiques.

«L’indépendance du Québec est nécessaire pour être capable de réaliser la réelle lutte aux changements climatiques», a-t-elle fait valoir.

Parti de gauche, très axé sur la protection de l’environnement, Québec solidaire place habituellement au second plan son option souverainiste.

Les questionnements en cours du Parti québécois, qui se dit prêt à revoir ses façons de faire, son fonctionnement, ses principes et priorités d’action, pourraient être pour Québec solidaire l’occasion de faire le plein de nouveaux membres.

«Il y a plein de gens» qui se reconnaissent dans la démarche menée par Québec solidaire «et peut-être que des gens qui, historiquement, se reconnaissaient dans le PQ se reconnaîtront dans nous», a convenu Mme Massé, à propos de la situation difficile au Parti québécois, qui a perdu une de ses députées lundi, Catherine Fournier.

Québec solidaire «est un parti qui rallie» de plus en plus de gens, «plein d’indépendantistes», surtout des jeunes, depuis 12 ans, a ajouté Mme Massé.

Elle mentionne au passage qu’Option nationale, un parti voué à la souveraineté, a choisi de se saborder au profit de Québec solidaire et non du PQ en 2017.

Et la meilleure façon de favoriser la souveraineté du Québec sera à travers la réforme attendue du mode de scrutin, selon elle. Le gouvernement Legault s’est engagé à donner suite à ce projet.

Jocelyne Richer, La Presse canadienne