National

Nouveau-Brunswick: les progressistes-conservateurs dégagent un excédent budgétaire

Nouveau-Brunswick: les progressistes-conservateurs dégagent un excédent budgétaire
Photo: James West/La Presse canadienneErnie Steeves (centre), le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Le gouvernement progressiste-conservateur minoritaire du Nouveau-Brunswick a présenté mardi un budget de 9,8 milliards $ qui prévoit un excédent de 23 millions $ et une première réduction de la dette publique en 13 ans.

La dette du Nouveau-Brunswick est actuellement estimée à 14,1 milliards $; elle devrait diminuer de 49 millions $ d’ici à l’année prochaine.

Le ministre des Finances, Ernie Steeves, a déclaré que la province est à la croisée des chemins et qu’il ne serait pas responsable de repousser le problème à plus tard.

Le budget ne contient aucune nouvelle taxe ou hausse d’impôts, et ne prévoit apparemment aucune compression importante dans les programmes et services. L’impact le plus visible du budget sera probablement l’élimination des plaques d’immatriculation à l’avant des véhicules.

Le gouvernement dépensera plus de 16 millions $ pour augmenter les salaires des travailleurs de soutien à domicile. M. Steeves a ajouté qu’une somme de 2,4 millions $ serait dépensée en 2019-2020 pour recruter et fidéliser davantage d’infirmières.

Le gouvernement présentera un projet de loi visant à rétablir le crédit d’impôt pour frais de scolarité et dévoilera un nouveau programme de bourses destinées aux étudiants des universités et des collèges.

Par ailleurs, la province demandera au gouvernement fédéral de permettre une réduction de la portée des travaux d’amélioration de la route 11, une route clé menant à Miramichi.

Tel que promis, le gouvernement augmente le budget annuel du vérificateur général de 1 million $.

La Presse canadienne