National

Une tension artérielle contrôlée protègerait le cerveau des aînés

Une tension artérielle contrôlée protègerait le cerveau des aînés
Photo: THE CANADIAN PRESS/AP, Toby Talbot

MONTRÉAL — Les aînés dont la tension artérielle est bien contrôlée présentent moins de lésions cérébrales que les autres, ont révélé des chercheurs lors du congrès annuel de l’American College of Cardiology.

Les quelque 200 sujets qui ont participé à l’étude souffraient d’hypertension. Certains ont reçu un traitement qui a maintenu leur pression systolique à environ 145 mm Hg toute la journée, pendant trois ans. D’autres ont profité d’une approche plus agressive qui l’a réduite à environ 130 mm Hg.

Cette étude serait la première à démontrer qu’il est possible de freiner la progression de la maladie cérébrovasculaire, un problème courant qui réduit l’alimentation en sang du cerveau des personnes âgées.

Les sujets qui ont profité du traitement le plus agressif présentaient 40 pour cent moins de lésions à la matière blanche de leur cerveau. On n’a toutefois noté aucune différence entre les deux groupes concernant la mobilité et les fonctions cognitives, possiblement parce que l’étude n’a duré que trois ans, un laps de temps trop court pour que de telles différences puissent faire surface.

Au-delà du cerveau, les sujets qui ont reçu le traitement standard étaient quatre fois plus susceptibles que les autres d’être victimes d’un événement cardiovasculaire non mortel.

L’âge moyen des participants était de 81 ans et leur pression systolique moyenne au début de l’étude était d’environ 150 mm Hg.

La Presse canadienne