National

Le PLQ doit renouer avec les régions, dit sa nouvelle présidente

Le PLQ doit renouer avec les régions, dit sa nouvelle présidente
Photo: Tirée du compte Facebook de Linda CaronLinda Caron

QUÉBEC — Le Parti libéral du Québec (PLQ) doit renouer avec les régions, a soutenu mardi sa nouvelle présidente, Linda Caron.

Mme Caron a été élue par un consensus de l’exécutif du Parti libéral mardi soir, à la suite de la démission récente du président Antoine Atallah, qui avait été critiqué à l’interne.

À la suite de sa défaite historique subie aux mains de la Coalition avenir Québec (CAQ) en octobre dernier, la députation du PLQ est concentrée essentiellement à Montréal et en Outaouais, avec un seul siège à l’est, dans la capitale.

Militante de longue date du PLQ et ex-candidate dans Vachon, Linda Caron espère remédier à la marginalisation de la formation. Elle entend faire une tournée des régions et reprendre contact avec les militants de la base. Elle a admis qu’il y a une pente à remonter.

«On va être à l’écoute des régions, je vais aller dans les régions pour parler aux personnes qui sont là, vraiment, on a une reconnexion à faire avec les militants du sérail libéral et avec la population, c’est clair», a-t-elle déclaré dans une mêlée de presse à l’Assemblée nationale au côté du chef libéral intérimaire Pierre Arcand.

Il l’a d’ailleurs vanté comme une «bénévole exemplaire» qui a été choisie par un «consensus total» de l’exécutif pour diriger le parti, «pour faire avancer la cause de notre formation», pour reprendre ses mots.

Course à la direction

Quant à savoir si elle était en faveur d’une course à la direction plus tôt que tard, Mme Caron a joué de prudence. Elle a fait valoir qu’il y a déjà actuellement une consultation en cours dans les associations de circonscription et que la direction du parti tiendra compte de ces opinions.

Elle a également rappelé que le PLQ tiendra un conseil général le 4 mai, au cours duquel les règles de la course ainsi que son calendrier seront divulguées.

Patrice Bergeron, La Presse canadienne