National

Le père des enfants syriens morts dans un incendie est toujours dans le coma

Le père des enfants syriens morts dans un incendie est toujours dans le coma
Police and firefighters investigate at the scene of a fatal house fire in the Spryfield community in Halifax on Tuesday, February 19, 2019. The father of seven children who were killed in a ferocious house fire remains in a coma, a month after flames engulfed their Halifax home in the deadliest house fire in recent Nova Scotia history. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

HALIFAX — Le père des sept enfants morts dans un violent incendie à Halifax il y a un mois est toujours plongé dans un coma artificiel.

Ebraheim Barho avait été transporté d’urgence à l’hôpital le 19 février, souffrant de brûlures graves, et il a été placé dans un coma artificiel pour des raisons médicales.

Des responsables de la communauté musulmane affirment que M. Barho a subi depuis plusieurs chirurgies et se trouve toujours à l’unité des soins intensifs d’un hôpital de Halifax, avec son épouse Kawthar à ses côtés.

Sheikh Wael Haridy, du Centre communautaire islamique de la Nouvelle-Écosse, a déclaré que la mère est toujours dévastée par la perte de ses sept enfants, dont l’âge variait de trois mois à 14 ans, alors que son mari est toujours plongé dans un coma artificiel.

Bien que certains membres de cette famille de réfugiés syriens soient maintenant arrivés au Canada pour offrir leur soutien, des efforts sont encore en cours pour faire venir plus de membres de la famille.

Le chef adjoint des pompiers de Halifax, David Meldrum, a déclaré que l’enquête se poursuivait sur l’incendie tragique dans le quartier de Spryfield. La maison a été démolie plus tôt ce mois-ci; il ne reste plus que les fondations en béton.

Une campagne de sociofinancement «GoFundMe» a permis de recueillir jusqu’ici près de 720 000 $ pour aider les Barho à se remettre sur pied après cette tragédie.

La Presse canadienne