National

Le tabagisme du père multiplie le risque de cardiopathie congénitale du bébé

Le tabagisme du père multiplie le risque de cardiopathie congénitale du bébé
Photo: THE CANADIAN PRESS/Jonathan Hayward

MONTRÉAL — Le tabagisme du père augmente le risque de cardiopathie congénitale du bébé encore plus que le tabagisme de la mère, préviennent des chercheurs chinois dans le European Journal of Preventive Cardiology.

Les cardiopathies congénitales sont la principale cause de mortinaissance et touchent huit bébés sur 1000 à travers le monde.

Les chercheurs de l’École de santé publique Xiangya de la ville de Changsha, la capitale de la province du Hunan, ont passé en revue 125 études regroupant plus de 135 000 bébés souffrant d’une cardiopathie congénitale et quelque 8,8 millions de parents.

Tout type de tabagisme parental augmentait le risque de cardiopathie congénitale: le tabagisme de la mère l’accentuait de 25 pour cent, le tabagisme du père de 75 pour cent, et l’exposition de la mère à la fumée secondaire de 124 pour cent.

L’exposition des femmes à la fumée secondaire était risquée pour leur foetus à tout moment de la grossesse et même avant son début.

L’auteur principal de l’étude, le docteur Jiabi Qin, a rappelé que le tabagisme des futurs papas et l’exposition des mères à la fumée secondaire sont encore plus répandus que le tabagisme chez les femmes en âge d’avoir des enfants.

La Presse canadienne