National

Un chauffeur d’Uber est accusé de deux agressions sexuelles à Toronto

Un chauffeur d’Uber est accusé de deux agressions sexuelles à Toronto
Photo: Pablo OrtizUber dit collaborer avec les forces policières.

TORONTO — Un chauffeur d’Uber fait l’objet d’accusations d’agression sexuelle dans le cadre de deux enquêtes, a indiqué samedi la police de Toronto.

Taneem Aziz, âgé de 36 ans de Mississauga, fait face à un chef d’accusation de séquestration et d’extorsion et à deux chefs d’agression sexuelle.

Le premier événement présumé s’est déroulé le 6 septembre 2018, après qu’une femme de 24 ans est entrée dans un VUS noir qu’elle croyait être le Uber qu’elle avait commandé.

La police allègue que le conducteur ne lui a pas permis de quitter le véhicule et l’a emmenée dans un endroit isolé où il l’aurait agressée sexuellement.

Le deuxième événement présumé s’est produit le 8 avril 2019. Selon la police, une femme de 21 ans est entrée dans un VUS noir. Le conducteur ne l’aurait pas laissée quitter le véhicule pendant qu’il s’éloignait de Toronto: il s’est d’abord rendu sur le stationnement d’un restaurant à service rapide, où elle a tenté de se faire secourir par un passant; puis dans une rue isolée, où il l’aurait agressée sexuellement.

Aziz doit comparaître devant le tribunal le 23 mai.

La police pense qu’il peut y avoir d’autres victimes.

Un porte-parole d’Uber a déclaré que la société «coopérait pleinement avec les forces de l’ordre» et que l’accès du suspect à l’application de l’entreprise avait été révoqué.

La Presse canadienne