National

Foyer d’accueil: Murray Sinclair dénonce à son tour un interrogatoire de la GRC

OTTAWA — L’ancien commissaire de la Commission de vérité et réconciliation Murray Sinclair affirme que la vidéo d’un policier interrogeant une jeune autochtone révélant avoir été victime d’abus sexuel dans un foyer d’accueil en Colombie-Britannique démontre de manière «viscérale» une réalité qui devrait choquer les Canadiens et dont ils doivent prendre conscience.

La séquence qui date de 2012 a été rendue publique par la chaîne de télévision APTN cette semaine à la suite d’une procédure judiciaire et a entraîné des réactions politiques, notamment de la part du ministre fédéral de la Sécurité publique, qui a qualifié son contenu d’«absolument abominable».

En entrevue avec La Presse canadienne, M. Sinclair a estimé que la vidéo devrait conduire les Canadiens à appuyer davantage ceux qui affirment que les policiers ont besoin d’être davantage supervisés.

Il a déclaré que les Canadiens se font dire depuis des années que ce type de traitement est bien réel, mais il n’est pas certain de qu’ils acceptent.

Les services policiers devraient selon lui constituer l’un des thèmes clés du futur rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées au Canada.

M. Sinclair a rappelé que la Commission de vérité et réconciliation a révélé que la grande majorité des femmes victimes de violences sexuelles dans les pensionnats autochtones avaient l’impression qu’on ne les croyait pas quand elles parlaient aux policiers.

La Presse canadienne