National

Un élu libéral en C.-B. pousse pour que le climat soit la «question de l’urne»

Un élu libéral en C.-B. pousse pour que le climat soit la «question de l’urne»
Photo: LA PRESSE CANADIENNE/Murray MitchellLe candidat libéral Terry Lake, left et le premier ministre Justin Trudeau.

KAMLOOPS, C.-B. — Justin Trudeau et le plan libéral fédéral sur le climat ont fait sortir de sa retraite un ancien politicien de la Colombie-Britannique.

Lors de son événement d’investiture, mardi soir, dans la circonscription de Kamloops-Thompson-Cariboo, Terry Lake, un ancien ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, a décrit au premier ministre des conditions dignes d’une zone de guerre chaque année en raison des incendies de forêt dans ce secteur.

La Colombie-Britannique devant être un terrain clé pour les élections fédérales de l’automne, M. Lake est perçu comme un candidat de premier plan pour les libéraux dans la province.

Il affirme que les changements climatiques constituent une «question de l’urne» car ils affectent la santé physique et mentale des gens, et conséquemment, l’économie du pays.

M. Lake n’a pas brigué de nouveau mandat pour les libéraux de la Colombie-Britannique lors des plus récentes élections provinciales après avoir servir durant trois mandats.

M. Trudeau a déclaré à la foule de partisans que le gouvernement libéral avait donné aux Canadiens la confiance dans l’avenir en investissant dans l’éducation, la formation et les familles.

La Presse canadienne