National

Un manifestant autochtone apostrophe Trudeau lors d’une activité de financement

Un manifestant autochtone apostrophe Trudeau lors d’une activité de financement
Photo: Darryl Dyck/La Presse canadienneWilliam George

VANCOUVER — Un manifestant autochtone a interrompu le discours de Justin Trudeau lors d’une activité de financement libérale à Vancouver, mercredi, accusant le premier ministre de mentir à la population et de manquer de colonne vertébrale.

Will George, de la nation Tsleil-Waututh, à North Vancouver, s’est levé et a demandé à M. Trudeau s’il prévoyait de poursuivre l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain à travers les territoires ancestraux de son peuple.

Le chef libéral l’a d’abord salué par son nom et lui a demandé calmement s’il pouvait répondre à la question. Il a ensuite assuré qu’il avait entendu les Autochtones qui s’opposent à l’expansion de l’oléoduc, mais aussi ceux qui sont en faveur du projet.

M. George a alors demandé à M. Trudeau ce qu’il disait à ses enfants sur ses actions, avant que le personnel de l’hôtel ne lui demande de quitter les lieux.

M. Trudeau a déclaré que l’homme pouvait rester s’il voulait écouter la réponse, mais M. George a finalement été escorté par une policière fédérale et par un membre du personnel de l’hôtel.

Des dizaines de manifestants s’étaient donné rendez-vous pour l’occasion devant l’hôtel du centre-ville de Vancouver où avait lieu l’activité de financement libérale. Des militants avaient même amené un camion portant une banderole sur laquelle on pouvait lire: «Trudeau: pas de pipelines alors qu’il y a urgence climatique».

La Presse canadienne