National

Trois femmes poursuivent le service correctionnel fédéral

Trois femmes poursuivent le service correctionnel fédéral
Photo: Andrew Vaughan/La Presse canadienne

OTTAWA — Trois femmes qui affirment avoir été agressées sexuellement par un gardien de prison ont intenté une poursuite contre le service correctionnel fédéral.

Les agressions présumées auraient eu lieu à l’établissement pour femmes Nova, un centre à plusieurs niveaux de sécurité situé à Truro, en Nouvelle-Écosse — l’un des six établissements correctionnels fédéraux pour femmes du Canada.

L’avocat de Halifax Mike Dull a indiqué mercredi que deux des trois femmes purgeaient encore leur peine, ajoutant qu’une enquête criminelle était en cours.

L’avocat a souligné que deux des femmes avaient récemment déposé une plainte, ce qui avait déclenché une enquête interne et entraîné la démission du gardien de prison.

Le chef de la police de Truro, David MacNeil, a confirmé mercredi que son service avait ouvert une enquête pour agression sexuelle à l’établissement de Nova le 28 mars.

Savannah Gentile, directrice de la défense des droits et des questions juridiques de l’Association canadienne des sociétés Elizabeth Fry, a qualifié ces femmes «d’incroyablement courageuses» de s’être manifestées, ajoutant que la «peur des représailles» est courante dans le milieu carcéral.

La Presse canadienne