National

Nouvelle requête en accréditation syndicale pour la SQDC en Outaouais

Nouvelle requête en accréditation syndicale pour la SQDC en Outaouais
Photo: (Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron)C'est le Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, qui a déposé une requête.

MONTRÉAL — Ouverte mercredi, la nouvelle succursale de la Société québécoise du cannabis à Gatineau fait déjà l’objet d’une requête en accréditation syndicale.

C’est le Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, qui a déposé une autre requête en accréditation, quelques heures à peine après l’ouverture de la succursale.

Et cette requête vise non seulement l’établissement de Gatineau, mais tous ceux de la région de l’Outaouais qui ouvriront éventuellement leurs portes — ultimement un potentiel de quatre à six établissements.

Le SCFP est ce grand syndicat de la FTQ qui a déposé des requêtes en accréditation syndicale sur une base régionale à la Société du cannabis, plutôt que par succursale comme l’ont fait les deux autres organisations syndicales qui y sont déjà présentes, soit les Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, aussi affiliés à la FTQ, et le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools, rattaché à la CSN.

Les autres requêtes en accréditation syndicale sur une base régionale déposées par le SCFP visent les régions du Centre-du-Québec, de Québec—Chaudière-Appalaches et de la Montérégie.

Le Tribunal administratif du travail n’a pas encore statué sur ces requêtes régionales, puisque le fait que les syndicats puissent y être constitués sur une base régionale, plutôt que par succursale, est contesté par l’employeur. Quelques dates d’audiences sont encore prévues au moins de juin.

Le SCFP voit dans les syndicats régionaux un avantage pour les salariés de la SQDC au plan de la mobilité. «C’est une chose que veulent les travailleurs parce que c’est la seule façon pour les travailleurs de leur assurer de la mobilité entre les succursales», s’ils veulent en changer, a affirmé Mathieu Dumont, coordonnateur du service de syndicalisation au SCFP, en entrevue avec La Presse canadienne.

L’employeur, qui se retrouve déjà avec des syndicats qui sont reconnus sur une base de succursale, ne tient pas à avoir en plus des syndicats formés sur une base régionale.

Les syndicats qui ont été reconnus jusqu’ici l’ont été sur une base d’établissement. Ainsi, les TUAC ont des syndicats dans les succursales de la SQDC à Rimouski, Mirabel et Rosemont-Petite-Patrie, à Montréal. Et le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ représente les salariés des succursales de Mascouche, Trois-Rivières, de même qu’Acadie et de la rue Sainte-Catherine Ouest, à Montréal.

Lia Lévesque, La Presse canadienne