National

N-É: entente avec une patiente qui s’est vue refuser une réduction mammaire

N-É: entente avec une patiente qui s’est vue refuser une réduction mammaire
Photo: Getty Images/iStockphoto

HALIFAX — Une Néo-Écossaise qui s’était vue refuser une réduction mammaire est parvenue à s’entendre avec le gouvernement provincial, après avoir déposé une plainte pour violation des droits de la personne.

Melody Harding avait intenté une plainte contre la province et le ministère de la Santé en août 2017, lorsqu’elle s’était fait dire qu’elle ne serait pas couverte par le régime d’assurance maladie de la province pour la procédure parce que son indice de masse corporelle (IMC) était supérieur au seuil requis.

Mme Harding plaidait que cette politique était discriminatoire.

Selon une décision de trois pages rendue par une commission d’enquête indépendante, la province a accepté de supprimer l’obligation pour une personne de disposer d’un IMC de 27 ou moins pour pouvoir subir une chirurgie de réduction mammaire. Maintenant, les médecins évalueront chaque cas différemment.

L’IMC est calculé en utilisant le poids et la taille d’une personne. Selon les directives fédérales, les gens qui présentent un IMC de 25 ou plus sont considérés en surpoids, alors que ceux qui en ont un de 30 ou plus sont considérés comme obèses.

Les deux parties ont convenu de préserver la confidentialité de l’accord de règlement, mais le comité d’enquête a déclaré que l’issue était «conforme à l’intérêt public».

La Presse canadienne