National

L’ambassadeur de Chine fait un deuxième voyage en Nouvelle-Écosse

L’ambassadeur de Chine fait un deuxième voyage en Nouvelle-Écosse
Photo: Keith Doucette/La Presse canadienneLu Shaye, ambassadeur de la Chine au Canada, et Stephen McNeil, premier ministre de la Nouvelle-Écosse.

HALIFAX — Quelques jours à peine après avoir déclaré que les relations entre le Canada et la Chine étaient à leur plus bas, l’ambassadeur de Chine a fait l’éloge du premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, en le qualifiant de «grand ami».

Lu Shaye a fait cette remarque lors d’une séance de photos avant une rencontre prévue entre le diplomate et le premier ministre, ainsi que plusieurs membres de son cabinet.

M. Lu s’était déjà rendu à Halifax pour des réunions avec des responsables provinciaux en novembre 2017, alors que la province faisait pression pour élargir ses relations commerciales avec la Chine.

La réunion de mercredi avait lieu alors que les tensions entre le Canada et la Chine demeurent élevées après l’arrestation à Vancouver, en décembre, de Meng Wanzhou, dirigeante de Huawei Technologies, à la suite d’une demande américaine d’extradition.

Après l’arrestation de Mme Meng, la Chine a arrêté deux Canadiens — l’ex-diplomate Michael Kovrig et l’entrepreneur Michael Spavor — et les a accusés de violation de la sécurité nationale en Chine. La Chine a également condamné à mort deux Canadiens pour des crimes liés à la drogue et a bloqué d’importantes livraisons de produits agricoles.

Dans un texte préparé pour un discours, jeudi dernier, M. Lu a déclaré qu’il était attristé que les relations entre le Canada et la Chine aient atteint le «point de congélation».

M. McNeil, qui a effectué sept voyages en Chine depuis son entrée en fonction en 2013, a déclaré que M. Lu était un partisan de l’accroissement des liens commerciaux entre sa province et la province chinoise du Guangdong, où la Nouvelle-Écosse exporte de grandes quantités de fruits de mer.

Il a également déclaré que l’ambassadeur avait été «une aide précieuse» pour la province en ayant permis qu’une exposition d’art présentant les œuvres de la célèbre artiste folklorique Maud Lewis et de six autres artistes féminines ait lieu le mois dernier au Guangdong Museum of Art, après son report soudain, en mars.

«J’ai hâte de participer à des réunions très productives aujourd’hui et de continuer à bâtir sur ce qui est devenu une relation de travail et une amitié très positives», a déclaré M. McNeil.

Le premier ministre n’a pas répondu aux questions des journalistes et un porte-parole a confirmé qu’aucune disponibilité ne serait offerte plus tard dans la journée.

Keith Doucette, La Presse canadienne