National

L’Alberta met officiellement fin à sa taxe sur les émissions de carbone

L’Alberta met officiellement fin à sa taxe sur les émissions de carbone
Premier Jason Kenney arrives to a meeting with Alberta NDP Leader Rachel Notley and senators in Edmonton, Alta., on Thursday, May 23, 2019. THE CANADIAN PRESS/Amber Bracken

EDMONTON — Le gouvernement conservateur de l’Alberta a aboli jeudi la taxe provinciale sur les émissions de carbone, ouvrant la voie à une confrontation avec le fédéral.

La taxe sur l’essence à la pompe et sur le mazout a été éliminée à minuit et une minute, jeudi matin.

Plus tard dans la journée, l’Assemblée législative devait adopter en dernière lecture le projet de loi abrogeant la taxe sur le carbone. Cette mesure était une promesse de Jason Kenney lors de la récente campagne électorale qui a porté au pouvoir le Parti conservateur uni.

M. Kenny a défendu son projet de loi en disant que la taxe n’avait pas freiné l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale et qu’elle nuisait aux familles.

«Nous sommes en poste depuis à peine un mois et déjà, nous accordons aux Albertains le plus important allègement fiscal de l’histoire de la province», a-t-il lancé sous les applaudissements nourris des membres de son caucus.

À Ottawa, la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, a déploré la décision albertaine, la qualifiant de projet «pour permettre la pollution gratuite».

Mme McKenna a ajouté que le gouvernement fédéral agirait rapidement pour imposer à l’Alberta la taxe fédérale sur les émissions de carbone.

M. Kenny a promis de contester la taxe fédérale si le gouvernement fédéral l’imposait dans la province, imitant ainsi la Saskatchewan et l’Ontario. Il fera sans doute valoir qu’Ottawa n’a pas le pouvoir constitutionnel de percevoir une telle taxe.

La taxe albertaine sur les émissions de carbone avait été adoptée le 1er janvier 2017 par le précédent gouvernement néo-démocrate. Les automobilistes payaient le litre d’essence sept cent de plus, tandis que la taxe sur le gigajoule de gaz naturel pour le chauffage s’élevait à 1,51 $. Selon Energy Efficiency Alberta, un ménage albertain consomme en moyenne 120 gigajoules de gaz naturel par an.

La taxe fédérale est de 20 $ la tonne de gaz à effet de serre, mais doit augmenter chaque année pour atteindre 50 $ la tonne en 2022.

La taxe albertaine a rapporté environ 2 milliards $, dont une grande partie a été reversée aux familles à faible et à moyen revenu. Elle a également financé une série de projets écologiques allant du transport en commun rapide aux ampoules permettant d’économiser de l’énergie.

Dean Bennett, La Presse canadienne