National

Mémoriaux de bords de route: Halifax envisage d’imposer des restrictions

Mémoriaux de bords de route: Halifax envisage d’imposer des restrictions
Photo: La Presse canadienne/Andrew VaughanUn mémorial routier près de Sussex, au Nouveau-Brunswick

HALIFAX — Des politiciens municipaux de Halifax envisagent de nouvelles règles qui imposeraient des restrictions quant à la durée et à l’endroit où des mémoriaux de bords de route peuvent être placés sur des propriétés publiques.

L’enjeu a attiré l’attention du public l’été dernier lorsque des employés municipaux ont enlevé une croix blanche honorant la mémoire de l’adolescente Kylie Cooper, qui a été tuée en juin 2018 lors d’une collision sur l’autoroute 2 à Wellington, dans la municipalité régionale de Halifax.

Les responsables de la Ville ont soutenu qu’ils répondaient à des plaintes concernant un objet situé sur le droit de passage de la municipalité, mais la mère de Kylie Cooper a déploré un manque de considération à l’égard de la famille et des proches.

Le conseiller Steve Streatch a remis la croix sur le bord de l’autoroute et le conseil régional a demandé au personnel de rédiger des recommandations pour de nouvelles règles.

Le rapport recommande que les mémoriaux en bordure de route ne soient pas laissés en place plus d’une année, une restriction que d’autres municipalités ont déjà imposée ailleurs au pays.

De plus, le rapport indique que ces mémoriaux devraient inclure le nom et le numéro de téléphone de la personne responsable et la date d’installation.

La Presse canadienne