National

Un libéral estime que le conservateur Cooper devrait être exclu du caucus

Un libéral estime que le conservateur Cooper devrait être exclu du caucus
Photo: Adrian Wyld/La Presse canadienneLe député Michael Cooper

OTTAWA — Le chef conservateur Andrew Scheer devrait exclure Michael Cooper du caucus en raison des propos tenus par le député sur la haine en ligne lors d’une audience d’un comité parlementaire la semaine dernière, a fait valoir un député libéral.

Le député fédéral d’Edmonton-Centre, Randy Boissonnault, a affirmé que la décision de M. Scheer de retirer M. Cooper du comité ayant organisé l’audience, mais pas du caucus, montre qu’il existe une «porte tournante» pour les intolérants au sein du Parti conservateur.

Les conservateurs n’ont pas immédiatement répondu à une demande pour commenter la sortie du député libéral.

Au cours d’une réunion du comité permanent de la justice et des droits de la personne tenue le 28 mai au sujet de la haine en ligne, le député conservateur Cooper a cité un extrait du manifeste de l’homme accusé de la tuerie à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en mars.

M. Cooper a également prononcé le nom de cet homme, bien que les médias et des personnalités publiques tentent de plus en plus de refuser la célébrité aux assaillants de ce genre en évitant de mentionner leur nom.

M. Cooper répondait aux propos en comité d’un témoin musulman, Faisal Khan Suri, qui a affirmé que le responsable de l’attentat à la grande mosquée de Québec, en 2017, s’était inspiré des propos de «commentateurs anti-immigrants, conservateurs et de la droite alternative».

M. Suri a soutenu que l’homme soupçonné d’avoir perpétré les attentats à Christchurch, qui ont coûté la vie à 51 personnes, avait été influencé par un contenu similaire.

«Je m’offusque grandement de vos propos diffamatoires tentant de lier le conservatisme à des attaques extrémistes violentes», a déclaré M. Cooper à l’endroit de M. Suri. «Ils n’ont pas de fondement, ils sont diffamatoires et minent votre crédibilité en tant que témoin.»

Le député conservateur, qui représente la circonscription fédérale de St. Albert-Edmonton, a publié samedi sur Facebook une déclaration dans laquelle il s’excusait pour cet incident, le qualifiant de «mal avisé».

«Je n’aurais absolument pas dû citer ces mots ni nommer l’auteur. Ce fut une erreur», a déclaré M. Cooper. «Je présente mes excuses à M. Suri et à tous les Canadiens. Je répète que je condamne sans équivoque toutes les formes de racisme.»

Peu de temps après, M. Scheer a affirmé sur Twitter qu’il avait parlé à M. Cooper et que les deux hommes avaient convenu que le député ne siégerait plus au comité de la justice. M. Scheer a parlé d’un incident «inacceptable».

Le chef conservateur a ajouté qu’il avait accepté les excuses du député et considérait que le dossier était clos.

Christian Paas-Lang, La Presse canadienne