National

Un Québécois meurt en tentant de protéger sa fille à Sint Maarten

Un Québécois meurt en tentant de protéger sa fille à Sint Maarten
Photo: IStockLe drame est survenu dans le secteur de Maho Beach, de l'île de Saint-Martin.

SINT MAARTEN, Saint-Martin — Sylvain Valade, un homme de Sainte-Agathe-des-Monts au Québec, est mort de ses blessures après avoir été atteint par balles en tentant de protéger sa fille à Sint-Maarten, la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin, dans les Petites Antilles.

Dans un communiqué diffusé vendredi sur page Facebook, la police de Sint-Maarten a indiqué que le citoyen canadien avait été abattu lors d’un vol, mercredi.

L’homme se promenait en compagnie de sa fille lorsqu’un suspect s’est approché pour les voler. Après une courte escarmouche, l’homme a été abattu. Le suspect s’est enfui au volant d’un petit véhicule.

Le Québécois aurait tenté de protéger sa fille alors que le suspect aurait braqué une arme contre elle.

La fille de la victime, Yanie Valade a publié un message émouvant sur sa page Facebook dans lequel elle rend hommage à son père:

«Les images tournent sans cesse dans ma tête, et le bruit du coup de feu me hante. Mon papa d’amour, tu es parti en héros, tu m’as sauvé la vie et tu m’as protégé jusqu’à ton dernier souffle, comme tu l’as toujours fait.»

Affaires mondiales Canada a confirmé samedi la mort d’un citoyen canadien dans la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin, dans les Petites Antilles.

L’agence a dit que le Canadien était mort dans un hôpital de la Floride, mais elle a refusé de révéler d’autres renseignements.

La victime a été transportée à l’hôpital local. Là, les médecins ont décidé de la transférer à l’étranger à bord d’un avion.

La police de Sint Maartin a lancé un appel aux témoins, car elle n’avait aucune description du suspect.

Samedi, le ministre de la Justice de Sint-Maarten, Cornelius de Weever, a indiqué que l’enquête concernant la mort du canadien était «une priorité», promettant de traduire le ou les coupables devant la justice.

La Presse canadienne