National

Le renseignement militaire a le feu vert pour garder des infos sur les Canadiens

Le renseignement militaire a le feu vert pour garder des infos sur les Canadiens
Photo: iStock

OTTAWA — Une directive fédérale récemment divulguée stipule que le renseignement militaire canadien peut collecter et partager des informations sur ses concitoyens — y compris des renseignements obtenus par hasard — dans la mesure où elles facilitent des enquêtes légitimes.

La possibilité que le renseignement militaire possède des données personnelles sur des Canadiens inquiète les défenseurs des libertés civiles, car on ne sait pas exactement quelle est la masse des renseignements qui sont collectés par hasard dans les vastes étendues du cyberespace.

La directive aux employés de la Défense nationale et aux membres des Forces canadiennes stipule que toute information recueillie sur les Canadiens doit avoir une «relation directe et immédiate» avec une opération ou activité militaire.

Elle leur rappelle que «les technologies et autres moyens émergents» augmentent la possibilité que des renseignements soient collectés par inadvertance, ce qui soulève des inquiétudes sur le plan de la protection de la vie privée.

Selon la directive, les données sur les Canadiens, qu’elles soient collectées intentionnellement ou non, peuvent être conservées et utilisées pour appuyer des opérations de renseignement de la défense autorisées.

La Presse canadienne a récemment obtenu un exemplaire de la directive d’août 2018 de huit pages intitulée «Directives concernant la collecte de renseignements sur les citoyens canadiens» par l’entremise de la Loi sur l’accès à l’information.

La Presse canadienne