National

Trudeau accuse les premiers ministres conservateurs de jouer avec le feu

Trudeau accuse les premiers ministres conservateurs de jouer avec le feu
Photo: La Presse canadienneJustin Trudeau

OTTAWA — Justin Trudeau a soutenu mardi que les premiers ministres provinciaux conservateurs jouent avec le feu de l’unité nationale en menaçant l’avenir du pays s’ils n’obtiennent pas gain de cause en matière d’évaluation environnementale.

Dans une lettre adressée lundi à M. Trudeau, six premiers ministres conservateurs estiment qu’Ottawa doit accepter tous les amendements apportés par le Sénat au projet de loi C-69 du gouvernement libéral.

Le Sénat a apporté 187 amendements au projet de loi qui modifierait la façon dont le Canada évalue l’impact des grands projets nationaux d’énergie et de transport — au chapitre de l’environnement, de l’économie et de la santé publique.

La leader adjointe du Parti conservateur du Canada, Lisa Raitt, croit que M. Trudeau se doit d’écouter les demandes des premiers ministres de cinq provinces et d’un territoire, car ils représentent ensemble une majorité de Canadiens.

M. Trudeau a indiqué que son gouvernement accepterait certains amendements des sénateurs qui améliorent le projet de loi, mais pas tous — notamment celui qui rendrait facultative la consultation des communautés autochtones.

Le premier ministre libéral ne croit pas, par contre, que l’unité nationale serait menacée simplement parce que des premiers ministres conservateurs n’obtiendraient pas ce qu’ils veulent.

La Presse canadienne