National

Doug Ford procède à un remaniement ministériel

Doug Ford procède à un remaniement ministériel
Photo: Cole Burston/La Presse canadienneLe premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

TORONTO — Le ministre des Finances de l’Ontario, Vic Fedeli, est l’un des ministres influents qui ont été rétrogradés dans le cadre d’un important remaniement ministériel annoncé jeudi par le premier ministre, Doug Ford.

Le gouvernement progressiste-conservateur essuie des critiques depuis des semaines après la publication quasi quotidienne d’articles dévoilant des coupes enfouies dans le budget déposé par M. Fedeli en avril. Le ministre de l’Environnement, Rod Phillips, qui a joué un rôle majeur dans l’annulation en Ontario du marché du carbone, remplacera aux Finances M. Fedeli, qui sera maintenant chargé du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce.

Lisa MacLeod, qui a provoqué la colère des parents pour sa gestion du dossier de l’autisme en tant que ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, prend en charge le portefeuille du Tourisme, de la Culture et du Sport. La ministre de l’Éducation, Lisa Thompson, sera maintenant responsable des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs.

Caroline Mulroney conserve le portefeuille des Affaires francophones, mais elle ne sera plus Procureure générale; elle hérite plutôt du portefeuille des Transports. Jeff Yurek, qui occupait ce poste, devient ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs.

Merrilee Fullerton, qui a été critiquée pour des changements dans l’enseignement postsecondaire en tant que ministre de la Formation et des Collèges et Universités, sera maintenant responsable des Soins de longue durée.

Ce remaniement apporte également son lot de promotions énormes pour certains députés d’arrière-ban: Stephen Lecce devient ministre de l’Éducation, alors que Doug Downey devient Procureur général.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, la Solliciteure générale, Sylvia Jones, et le président du Conseil du Trésor, Peter Bethlenfalvy, figurent parmi les membres éminents du cabinet qui conservent leur poste.

Ce remaniement intervient alors que M. Ford et les élus conservateurs viennent tout juste de célébrer le premier anniversaire de la formation d’un gouvernement majoritaire. M. Ford a toutefois perdu du terrain dans les sondages et certains estiment qu’il pourrait nuire aux chances du chef conservateur fédéral, Andrew Scheer, en Ontario lors des élections d’octobre.

La Presse canadienne