National

Une tornade a déferlé jeudi soir sur Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière

Une tornade a déferlé jeudi soir sur Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière
Photo: La Presse canadienne/Graham HughesDes branches ont atteint quelques maisons dans la petite ville de Lanaudière.

Une tornade a soufflé jeudi soir sur un terrain de camping de Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, détruisant des arbres, renversant des roulottes et envoyant au moins un homme blessé à l’hôpital.

«Quand j’ai passé dans le chemin avec la voiture, j’ai vu une roulotte dans le coin là-bas qui était toute tordue, levée dans les airs», a raconté André Parent, un Montréalais qui passe l’été au Camping Horizon.

«Il y en a une qui était renversée à deux maisons de moi. Il y a des arbres tombés partout sur les maisons.»

Environnement Canada a confirmé vendredi que la tornade avait frappé la petite municipalité vers 18 h 30, jeudi.

Il s’agit d’une tornade de catégorie F1, avec des vents entre 135 et 175 kilomètres à l’heure. Les orages violents qui se sont abattus sur la province ont également coupé le courant à des milliers de ménages.

Un météorologue a été dépêché sur les lieux tôt vendredi. L’agence a constaté que plusieurs véhicules récréatifs avaient été endommagés au camping, ainsi que des fermes dans la région.

Alexandre Parent, d’Environnement Canada, a expliqué que les dégâts avaient toutes les caractéristiques d’une tornade.

«On a observé des dommages sur une distance d’au moins trois kilomètres (…), la largeur de ces dommages-là peut aller jusqu’à 300 mètres, donc on voit que c’est beaucoup plus long que large, c’est une signature vraiment typique d’une tornade», a-t-il indiqué en entrevue.

On signale habituellement six à sept tornades chaque année dans la province et on pense que celle de jeudi est la première de cette année.

Le Camping Horizon a subi les dégâts les plus importants. Un résidant a été blessé et conduit à l’hôpital après que de forts vents eurent fait rouler sa remorque.

Les résidants locaux ont fait le bilan de la destruction, vendredi, alors qu’ils essayaient de nettoyer les débris.

Le propriétaire du Camping Horizon, Alex Caron, a déclaré qu’il était à une assemblée publique lorsque sa mère a téléphoné pour lui annoncer qu’une roulotte s’était renversée.

«Il y a eu beaucoup de peur quand cela s’est produit, certaines personnes étaient dans leur roulotte, un homme a dû se rendre à l’hôpital, il était dans sa roulotte quand elle s’est renversée», a raconté M. Caron.

«Les gens ont eu peur, et maintenant, ils constatent les dégâts et les gens sont très désemparés parce qu’elles font partie de leur vie, ces roulottes, elles deviennent leur résidence en été et certaines personnes les ont complètement perdues.»

Le camping comprend 180 emplacements saisonniers et 35 emplacements de week-end. En raison des dégâts, M. Caron a indiqué que les réservations de ce week-end avaient été annulées.

M. Parent, qui était sur la route lorsque la tornade a frappé, a mentionné que sa propre roulotte avait été légèrement endommagée comparativement à d’autres. Mais sans électricité, il n’y avait pas de pompe pour l’eau courante.

«C’est la première fois que ça arrive, en tout cas moi que j’ai connaissance depuis que je suis ici», a-t-il déclaré.

Sidhartha Banerjee, La Presse canadienne