National

Les recherches pour retrouver le fondateur de Savoura et son fils se poursuivent

Les recherches pour retrouver le fondateur de Savoura et son fils se poursuivent
Photo: Archives MétroLes Forces armées canadiennes coordonnent les recherches aériennes pour retrouver Stéphane Roy et son fils.

MONTRÉAL — Les recherches aériennes ont repris samedi pour retrouver le président de Sagami-Savoura Stéphane Roy et son fils de 14 ans, portés disparus en hélicoptère depuis trois jours.

Ce sont les Forces armées canadiennes qui coordonnent les recherches aériennes, auxquelles collabore notamment la Sûreté du Québec (SQ) et d’autres organisations.

Le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage de la base de Trenton a indiqué par Twitter que trois hélicoptères Griffon, un hélicoptère Cormorant et deux avions Hercules ont patrouillé dans le secteur. Il a aussi mentionné qu’un hélicoptère de la SQ, un autre de la Garde côtière canadienne ainsi que des avions de l’Association civile de recherche et de sauvetage aérien et de Sauvetage et recherche aériens du Québec participaient aussi aux recherches.

«La superficie totale du secteur où s’effectuent les recherches est d’environ 20 000 kilomètres carrés. Cela étant dit, les appareils suivent les trajets qu’aurait pu emprunter [l’hélicoptère], a dit le capitaine Trevor Reid. Cela réduit la zone des recherches.»

Stéphane Roy et son fils avaient décollé de la municipalité de Lac-De La Bidière, dans les Hautes-Laurentides, à l’ouest de La Tuque, mercredi dernier vers 12 h 30, dans le cadre d’un voyage de pêche. Ils devaient revenir à Sainte-Sophie, dans la couronne nord de Montréal.

À ce jour, les autorités n’ont trouvé aucune trace de l’hélicoptère R44 piloté par M. Roy, un pilote d’expérience selon la direction de son entreprise. D’ailleurs, l’entreprise a créé une page Facebook dédiée aux recherches et dans laquelle la famille lance un appel aux pêcheurs et aux villégiateurs en forêt pour qu’ils gardent l’oeil ouvert entre Lac-De La Bidière et Sainte-Sophie. Le tableau montrant leur trajectoire suggère des arrêts pour ravitaillement. La famille lance aussi un appel aux bénévoles, plus précisément aux pilotes d’hélicoptères qui souhaitent se joindre aux recherches, à partir de Sainte-Sophie où des instructions leur seront données.

Pour sa part, la SQ compte un poste de commandement à Saint-Sauveur, dans les Laurentides, pour recueillir les informations du public.

Les recherches avaient été interrompues jeudi par la tempête orageuse.

La Presse canadienne