National

Québec: avertissement de chaleur et d’humidité élevées pour plusieurs régions, lundi

Québec: avertissement de chaleur et d’humidité élevées pour plusieurs régions, lundi
Photo: Archives Messager LaSalle

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur lundi matin. L’avertissement touche quelques régions métropolitaines du sud et du centre du Québec, dont le Grand Montréal.

Le service météorologique précise qu’une masse d’air chaud et humide persistera jusqu’à mardi soir causant de la chaleur accablante. Les valeurs combinées de température et d’humidité donneront un facteur humidex près de 40 degrés Celsius.

C’est la troisième vague de chaleur à affecter le sud du Québec depuis le début du mois de juillet.

Un avertissement de chaleur est émis lorsque des conditions très chaudes ou humides devraient présenter un risque élevé de malaises liés à la chaleur, comme les coups de chaleur et l’épuisement dû à la chaleur.

Les risques sont plus grands pour les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques et celles qui travaillent ou font de l’exercice à l’extérieur.

Les secteurs visés sont ceux de Gatineau, Montréal, Salaberry-de-Valleyfield, Joliette, Saint-Jérôme et Sorel-Tracy.

Les vagues de chaleur successives ont causé 66 décès sur l’île de Montréal pendant l’été 2018. Cette année, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec se sont dit prêts à affronter les températures élevées, notamment grâce à l’ajout de climatiseurs dans les aires communes des CHSLD.

Lundi, environnement Canada a diffusé un bulletin météorologique spécial pour quelques autres régions, signalant que les températures seront élevées. Le facteur humidex sera toutefois un peu inférieur. Ce bulletin s’adresse aux régions de Granby, Sherbrooke, Drummondville, Sainte-Agathe, Trois-Rivières, Victoriaville, Saint-Georges et Québec.

Par ailleurs, quelques secteurs de l’Outaouais, de l’Abitibi-Témiscamingue et des Laurentides faisaient l’objet lundi matin d’une veille d’orages violents. C’était le cas pour Pontiac, Maniwaki, Mont-Laurier, Val-d’Or et Rouyn-Noranda.

La Presse canadienne