National

N-É: un militant de l’environnement intente une poursuite après son arrestation

N-É: un militant de l’environnement intente une poursuite après son arrestation
Photo: Keith Doucette/La Presse canadienneJohn Perkins, membre du groupe Sustainable Northern Nova Scotia

HALIFAX — Un militant environnementaliste a intenté une action en justice concernant son arrestation lors d’une réunion publique sur l’extraction d’or dans l’est de la Nouvelle-Écosse en mai.

John Perkins, membre du groupe Sustainable Northern Nova Scotia, a déclaré qu’il poursuivait Atlantic Gold Corp., la Gendarmerie royale du Canada et le procureur général du Canada pour son expulsion d’une séance d’information publique organisée par la société minière à la caserne de pompiers du village de Sherbrooke le 23 mai.

M. Perkins, qui a été libéré sans être accusé après son arrestation, affirme avoir subi des blessures et des dommages à la suite de l’incident, notamment des lésions aux nerfs du poignet, un état de choc et de l’angoisse mentale.

Il a expliqué qu’il intentait une action en justice pour contrer «l’effet paralysant» que son arrestation pourrait avoir sur le discours public concernant l’environnement.

Le militant nie également l’affirmation de la société minière selon laquelle il aurait causé des perturbations lors de la réunion. Ces allégations, selon lui, sont «fausses et malveillantes».

Son avocat, Brian Hebert, a précisé qu’un avis de poursuite avait été déposé mardi devant la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse à Halifax.

Un exemplaire du document fourni aux médias indique que M. Perkins réclame des dommages-intérêts, des frais judiciaires et tout autre dédommagement que le tribunal déterminera.

L’incident, qui avait été filmé par un participant à la réunion et un journaliste indépendant, avait attiré l’attention sur les réseaux sociaux.

La Presse canadienne