National

Deux déversements de pétrole «préoccupants» sur Hibernia depuis un mois

Deux déversements de pétrole «préoccupants» sur Hibernia depuis un mois
Photo: Jonathan Hayward/La Presse canadienneLa plateforme pétrolière Hibernia

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le «gendarme» de l’exploitation pétrolière au large de Terre-Neuve-et-Labrador estime que les deux déversements consécutifs à la plate-forme Hibernia au cours du dernier mois constituent des manquements préoccupants aux obligations de l’entreprise envers la société et l’environnement.

Selon la société Hibernia, environ 2200 litres de pétrole ont été déversés dans la mer au sud-est de Saint-Jean pendant une panne d’électricité samedi. Cet incident survient à la suite d’un autre déversement, de 12 000 litres cette fois, sur la même plate-forme un mois plus tôt, le 17 juillet. Le déversement de samedi dernier s’est produit en fait deux jours après la reprise de la production sur Hibernia, interrompue après le premier déversement.

Scott Tessier, qui dirige l’Office Canada-Terre-Neuve des hydrocarbures extracôtiers, se dit mécontent de cette série d’incidents. Il demeure toutefois confiant dans la capacité de l’organisme fédéral-provincial de réglementation d’améliorer la performance environnementale de l’industrie. M. Tessier rappelle que des efforts de nettoyage sont en cours, mais il admet qu’il est «très difficile» de récupérer du pétrole dans l’eau, et c’est pourquoi l’Office met l’accent sur la prévention des déversements.

Les coupures de courant ne sont pas rares dans l’industrie, mais M. Tessier note qu’il est inhabituel qu’il n’y ait pas eu d’alimentation de secours sur Hibernia samedi, ce qui aurait pu empêcher le nouveau déversement.

Les enquêtes sur les déversements des 17 juillet et 17 août se poursuivent, de même que l’enquête de l’Office sur le déversement de 250 000 litres survenu en novembre sur la plate-forme SeaRose, de l’entreprise Husky Energy.

La Presse canadienne