National

Le Canada augmente sa contribution pour éradiquer trois maladies infectieuses

Le Canada augmente sa contribution pour éradiquer trois maladies infectieuses
Photo: Sean Kilpatrick/La Presse canadienneLa ministre du Développement international, Maryam Monsef

OTTAWA — Le gouvernement canadien augmente sa contribution triennale au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

La ministre du Développement international, Maryam Monsef, a annoncé jeudi que le Canada versera 930 millions $ sur trois ans au Fonds mondial, soit une augmentation de près de 16 pour cent de sa contribution triennale à cette organisation internationale qui oeuvre à réduire la propagation et les effets dévastateurs des trois maladies infectieuses dans le monde.

Cette annonce fait suite à un engagement pris en juin par les libéraux lors de la conférence «Women Deliver», à Vancouver, de verser 1,4 milliard $ par an, jusqu’en 2030, pour financer la santé et la nutrition dans le monde, y compris la santé et les droits en matière de sexualité et de reproduction.

L’augmentation de la contribution canadienne au Fonds mondial, de 2020 à 2022, s’inscrit dans la tradition d’accroître ce soutien du Canada tous les trois ans, comme l’avait fait auparavant le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

La contribution totale du Canada au fonds s’élève maintenant à plus de 3,9 milliards $.

Il y a trois ans, le premier ministre Justin Trudeau avait promis une contribution triennale de 804 millions $, lors de la cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, à Montréal, à laquelle participait notamment Bono, le chanteur de U2, fondateur de l’organisme «One Campaign», qui lutte contre la pauvreté dans le monde.

«Une fois encore, le Canada fait œuvre de véritable chef de file de la santé mondiale et plus particulièrement en ce qui concerne la santé et les droits sexuels et reproductifs, l’une des principales priorités du Fonds mondial», a indiqué jeudi Peter Sands, directeur général de l’organisation.

Le partenariat du Fonds mondial soutient qu’il «mobilise et investit plus de 4 milliards $ US chaque année à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays».

La Presse canadienne