National

Douze nouveaux cas de la maladie du légionnaire ont été recensés au N.-B.

Douze nouveaux cas de la maladie du légionnaire ont été recensés au N.-B.
Photo: iStockSelon les autorités, la légionellose se propage lorsque les bactéries sont présentes dans une source d’eau infectée et que de fines gouttelettes d’eau provenant de cette source sont inhalées.

MONCTON, N.-B. — Les autorités de la santé du Nouveau-Brunswick ont indiqué que 12 nouveaux cas confirmés de la maladie du légionnaire avaient été recensés dans la région de Moncton.

Le médecin-hygiéniste régional, le Dr Yves Léger, en a fait l’annonce jeudi. Il a ajouté qu’une douzaine de personnes souffraient d’une forme sévère de pneumonie. Une grande majorité des personnes souffrantes étaient âgées de plus de 50 ans.

Les 12 personnes sont en convalescence, a-t-il ajouté.

La source exacte de l’éclosion de la maladie n’a pas encore été confirmée.

La bactérie Legionella peut se trouver dans des sources d’eau naturelles, comme les étangs, les lacs et les ruisseaux, et les réseaux d’eau artificiels, comme les climatiseurs, les tours de refroidissement, les bains-tourbillon, les spas et les fontaines décoratives.

Selon les autorités, la légionellose se propage lorsque les bactéries sont présentes dans une source d’eau infectée et que de fines gouttelettes d’eau provenant de cette source sont inhalées. On ne contracte pas la maladie en buvant de l’eau.

Au Nouveau-Brunswick, 28 cas ont été signalés aux autorités de la santé publique de 2015 à 2018.

La Presse canadienne