National

Marwah Rizqy invite Gaétan Barrette à se présenter à la chefferie du PLQ

Marwah Rizqy invite Gaétan Barrette à se présenter à la chefferie du PLQ
Photo: La Presse canadienneGaétan Barrette

BROMONT, Qc — Marwah Rizqy souhaite que son collègue et ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette, se lance dans la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ).

Elle a fait cette déclaration surprenante, mercredi à Bromont, à l’entrée du caucus présessionnel de son parti. Mme Rizqy et M. Barrette étaient alors côte à côte dans une mêlée de presse au sujet des fuites de données chez Industrielle Alliance. 

Celle qui est elle-même pressentie pour être candidate à la succession de Philippe Couillard — mais qui ne l’a pas encore annoncé officiellement — a invité M. Barrette à se lancer dans la course, en vantant ses talents de débatteur.

«J’ai appelé Gaétan et j’ai dit: « Lance-toi, Gaétan! Ça va être le fun! Vas-y, ça va être une belle course! » On sait que Gaétan est un excellent débatteur, c’est un homme d’idées et les militants, ce qu’ils disent, c’est qu’ils veulent une course avec des idées, ils ne veulent surtout pas une course plate», a-t-elle déclaré.

Semblant flatté, M. Barrette a répliqué sur le ton de la boutade: «Vous voyez, mes affaires vont bien! C’est le début de la vague!»

L’ex-ministre, souvent critiqué pour ses réformes en santé, a reconnu que son téléphone avait commencé à sonner ces derniers jours. Il n’a toutefois pas précisé ses intentions en mêlée de presse.

«Il y a des téléphones qui se font pour sonder le terrain, s’est-il limité à dire. Je vais le redire, je ne ferai jamais de course à la chefferie pour la galerie.»

Jusqu’à présent, Dominique Anglade est seule en lice officiellement pour prendre la tête du PLQ. Ses propos laissent croire qu’elle a une longueur d’avance sur ses adversaires potentiels qui ne sont pas encore déclarés.

La députée de Saint-Henri-Sainte-Anne dit avoir mis sur pied une équipe de 300 bénévoles et avoir parcouru tout le Québec l’été dernier, pour aller à la rencontre des militants et des citoyens. Huit députés libéraux appuient Mme Anglade actuellement.

Or, Gaétan Barrette ne croit pas qu’elle ait une longueur d’avance: «La réponse, c’est non à ça. Il fallait être ici à notre rencontre avec les militants hier. Rappelez-vous que c’est une élection qui va se faire à partir des militants. (…) Les appuis, c’est une chose, mais les militants peuvent avoir une opinion qui est différente», a-t-il affirmé.

Marwah Rizqy dit être toujours à soupeser les impacts d’une candidature sur sa vie personnelle. «Dans notre cas ici, c’est très court la chefferie, mais par la suite, on est chef pendant au moins deux ans, l’élection, mandat d’un mois et quatre ans, alors ça m’amène très loin dans ma vie personnelle. C’est pour ça que c’est une réflexion qui est plus longue.»  

Le déclenchement officiel de la course à la direction aura lieu lors du conseil général de l’automne, soit le 23 novembre prochain à Sherbrooke. La course d’une durée maximale de sept mois culminera au Congrès à la chefferie du printemps 2020.

Le vote se fera sous forme de scrutin universel selon un système de points. Tous les membres en règle pourront voter et les votes seront pondérés par circonscription du Québec et par groupe d’âge.

La personne qui aura recueilli 50 pour cent plus un du total des points obtenus pour toutes les circonscriptions sera élue à la direction. Cependant, le processus tiendra compte du fait qu’un poids de 33 et un tiers pour cent devra être accordé aux votes des membres âgés de 25 ans et moins pour chaque circonscription.

Caroline Plante, La Presse canadienne