National

Catherine Dorion absente du congrès de Québec solidaire à Longueuil

Catherine Dorion absente du congrès de Québec solidaire à Longueuil
Photo: THE CANADIAN PRESS/HO - Facebook, Catherine DorionCatherine Dorion

LONGUEUIL, Qc — La députée de Québec solidaire (QS) Catherine Dorion ne participera pas au congrès de son parti qui s’est ouvert vendredi soir, à Longueuil. Mais elle s’est adressée aux militants par le biais d’une vidéo.

Mme Dorion et son parti ont convenu, d’un commun accord, qu’elle doit plutôt consacrer sa fin de semaine à faire campagne dans la circonscription de Jean-Talon, à Québec, auprès du candidat Olivier Bolduc.

QS essaie par tous les moyens de remporter l’élection partielle dans Jean-Talon, un château fort libéral qui pourrait cette fois passer aux mains de la Coalition avenir Québec (CAQ). Le vote se tiendra le 2 décembre.

Mme Dorion est la seule députée de son caucus à louper le congrès pour aller faire du porte-à-porte dans Jean-Talon, un choix «stratégique» dont le parti est «fier», affirme l’attachée de presse Stéphanie Guévremont.

Elle soutient que la députée de Taschereau est la mieux placée pour faire campagne à Québec, puisqu’elle est une députée «vedette» de la région. Les membres comprennent qu’«on a une partielle à gagner», insiste-t-elle.

Dans la vidéo qu’elle a préparée et qui a été présentée aux militants vendredi soir, Mme Dorion les remercie de participer à la démocratie interne du parti parce que c’est important.

«C’est vraiment à contrecoeur que je ne suis pas au congrès avec vous», a-t-elle dit dans la vidéo, tournée dans une rue de Québec. Elle les remercie également de l’avoir appuyée durant les «deux semaines un peu intenses que je viens de vivre».

Catherine Dorion aurait-elle été une distraction? Le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, affirme que son parti était face à un dilemme. «Comment assurer une présence à la fois sur le terrain dans Jean-Talon et ici au congrès? On a décidé de mettre à profit notre députée», a-t-il expliqué en mêlée de presse.

Le comportement de Catherine Dorion a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Elle a provoqué une tempête le mois dernier en publiant une photo humoristique d’elle dans le Salon rouge, l’enceinte réservée aux cérémonies officielles au parlement.

Remarquée depuis son élection pour ses t-shirts et ses bottes Doc Martens, la députée y apparaît plutôt dans une tenue classique, en tailleur et talons hauts, assise sur le pupitre central, entre les drapeaux du Canada et du Québec, avec l’inscription «Joyeuse Halloween».

La députée avait aussi lancé une invitation pour une soirée d’Halloween dans son bureau de circonscription, avec le logo de l’Assemblée nationale et le titre suivant: «F CK LA NORME.»

La semaine dernière, des élus ont menacé d’en appeler au président en pleine séance pour rappeler à l’ordre la députée QS, qui portait un kangourou. Mme Dorion a alors préféré rebrousser chemin plutôt que de se pointer en Chambre.

Des citoyennes ont par la suite lancé le mouvement «Mon coton ouaté, mon choix» afin de soutenir la députée Dorion dans ses choix vestimentaires.

Environnement et indépendance

Les quelque 600 militants de QS réunis à Longueuil débattront toute la fin de semaine de propositions politiques autour des axes de l’indépendance et de la construction d’une économie verte.

L’objectif du congrès est de «préparer l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement solidaire en 2022», selon les documents de travail.

Parmi les propositions: assurer la sécurité nationale et la transition vers un Québec indépendant, désigner Télé-Québec comme diffuseur public national et instaurer un système d’écofiscalité pour faire payer les pollueurs.

Les délégués voteront aussi sur le leadership politique du parti: un jeune Beauceron veut remplacer Gabriel Nadeau-Dubois à titre de porte-parole masculin de QS.

Étienne Gélinas, un étudiant en génie électrique de 21 ans, propose de devenir un porte-parole extra-parlementaire, ce qui lui permettrait de parcourir la province plus efficacement.

M. Nadeau-Dubois et Manon Massé ont déjà annoncé qu’ils souhaitent être maintenus comme visages du parti de gauche. Ils se lancent d’ailleurs en duo dans la course au leadership, qui a lieu à QS tous les deux ans.

Les deux porte-paroles ont dit souhaiter que les courses au leadership se tiennent tous les quatre ans.

Caroline Plante, La Presse canadienne