National
18:03 18 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 00:02

Le Dr Arruda demande de ne pas utiliser de masques à des fins préventives

Le Dr Arruda demande de ne pas utiliser de masques à des fins préventives
Quebec national public health director Horacio Arruda responds to reporters questions at a daily news conference on the COVID-19 pandemic, Tuesday, March 17, 2020 at the legislature in Quebec City. Arruda is urging the public not to use masks in an effort to ward off COVID-19.THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot

QUÉBEC — Le premier ministre François Legault et le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, exhortent les Québécois à ne pas utiliser de masques pour tenter de se protéger de la COVID-19.

Non seulement le masque n’est pas un outil de prévention, mais il donne aux gens une fausse impression de sécurité et pourrait même contribuer à les contaminer, ont-ils clamé.

«Ne pensez pas que les masques c’est une solution miracle», a déclaré le Dr Arruda mercredi, lors de la conférence de presse quotidienne visant à faire le point sur l’état d’urgence sanitaire.

«Porter un masque, c’est mettre sa main souvent (au visage) pour ajuster le masque et on se contamine. Le masque, c’est pour le système de santé où il y a des protocoles pour le mettre et pour l’enlever», a-t-il précisé.

L’expert en santé publique ajoute que la consigne s’applique tout autant aux gants. «Quand on porte des gants et qu’on a touché à tout, si on ne les enlève pas adéquatement, on se contamine», a-t-il averti. 

En janvier, alors que l’inquiétude montait au Québec, plusieurs pharmacies qui vendaient des masques se sont retrouvées en rupture de stock. Certaines avaient dû limiter l’achat à deux boîtes par famille.

Le Dr Arruda avait alors déploré cet achat massif de masques, affirmant que si le port du masque avait été efficace contre le coronavirus, il l’aurait recommandé. 

Lavez-vous les mains!

Il a répété mercredi que les masques ne protègent pas ceux qui les portent, au contraire. Son message: laissez faire les masques et lavez-vous les mains. 

Le lavage des mains revêt une importance capitale en temps de pandémie. Il est recommandé de se frotter les mains avec de l’eau tiède et du savon pendant au moins 30 secondes. 

«On se lave les mains parce que c’est ce qui peut sauver des vies», a tranché le Dr Arruda.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, les masques devraient être réservés au personnel de la santé et aux patients atteints. L’objectif est d’éviter que les patients malades contaminent les autres.

Le premier ministre Legault a confirmé mercredi un premier décès au Québec lié à la COVID-19.

Malgré cette triste nouvelle, M. Legault a assuré que le système de santé est tout à fait en mesure de répondre à la demande actuellement puisque seulement six patients infectés sont hospitalisés.

Risque de pénurie?

Il ne prévoit pas pour l’instant de pénurie de matériel dans les établissements de santé, mais considérant que le pic de l’épidémie n’a pas encore été atteint au Québec, il appelle à la vigilance.   

«Dans les pires scénarios, est-ce qu’on peut, avec des chercheurs et des entreprises manufacturières, en faire nous-mêmes certains des équipements?» a-t-il demandé.

Plus tôt, le Dr Arruda avait déclaré dans un communiqué que l’usage de masques par la population à des fins de prévention risquait de causer une pénurie dans le réseau de la santé. 

Un mot d’ordre a récemment été envoyé dans tous les établissements de santé du Québec pour faire «une gestion rigoureuse» des équipements de protection, notamment en les mettant sous clé ou sous surveillance.

Horacio Arruda a également produit une vidéo diffusée à l’adresse Québec.ca/masques pour prévenir les Québécois contre les risques associés au port du masque. 

Le gouvernement demande de partager la vidéo sur tous les réseaux sociaux afin de sensibiliser la population à cet enjeu.

Caroline Plante, La Presse canadienne


Articles similaires