Les choix de la rédac
13:53 9 juillet 2020 | mise à jour le: 10 juillet 2020 à 15:55 temps de lecture: 3 minutes

Climatisation: plus de la moitié des CHSLD nécessitent encore «des ajouts»

Climatisation: plus de la moitié des CHSLD nécessitent encore «des ajouts»
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé (à droite) et le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Si l’opération de climatisation des CHSLD s’est accélérée au Québec, plus de la moitié d’entre eux ne «nécessitaient aucun ajout» en climatiseurs au mois de mai. Pendant ce temps, la région de Montréal encaisse une autre vague de chaleur accablante.

Sur les 203 CHSLD interrogés au mois de juin par le ministère de la Santé et des Services sociaux, 24 sont désormais «climatisés dans l’ensemble de la bâtisse». Au total, 61 autres ne «nécessitent aucun ajout de climatisation, car la condition existante des mesures en place était adéquate», a-t-on écrit à Métro.

Au 1er juin, donc, 58% des CHSLD du Québec demandaient encore des «ajouts» en climatisation. Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, toutefois, cette situation aurait grandement «évolué» durant le mois de juin.

«On a dit que l’ensemble des aires communes et des chambres devaient se rapprocher de 100%. On ne changera pas [d’idée] là-dessus», a maintenu l’ex-président du Conseil du Trésor.

Le président du Conseil pour la protection des malades, Paul Brunet, s’insurge que le travail ne soit pas abouti dans plus d’une moitié de ces établissements.

«La chambre d’un résident, c’est son milieu de vie. Depuis de nombreuses années, on réclame que, comme dans les bureaux des gestionnaires, les résidents aient accès à un espace sécuritaire», constate-t-il.

Environnement Canada a lancé cette semaine un avertissement de chaleur pour une importante partie du Grand Montréal. «Une masse d’air chaud et humide sur le sud du Québec persistera au cours des prochains jours», indique-t-on.

«Blitz»

Devant l’arrivée imminente d’un été chaud et au sortir d’une première vague pandémique qui a frappé fort dans les établissements pour aînés, Québec a mandaté en mai les autorités de santé publique de procéder le plus rapidement à la mise en place de systèmes de climatisation partout dans la province.

À Montréal, le mois de juin a été celui du blitz. Des systèmes, par moment individuels, par moment centraux, ont atterri dans les établissements de la métropole.

Aujourd’hui, le gouvernement affirme que 100% des CHSLD se sont fait installer des climatiseurs – soit dans des chambres, soit dans des lieux communs– , mais un fait demeure: ce ne sont pas toutes les chambres individuelles qui sont munies d’un appareil. Et les personnes diagnostiquées à la COVID-19 n’ont pas l’autorisation de rejoindre une aire de rassemblement.

«On est loin de la coupe aux lèvres», laisse tomber Me Brunet.

Articles similaires