National
13:12 22 avril 2021 | mise à jour le: 22 avril 2021 à 16:46 temps de lecture: 2 minutes

Le Québec, meilleur élève du Canada concernant l’immatriculation de véhicules émission Zéro

Le Québec, meilleur élève du Canada concernant l’immatriculation de véhicules émission Zéro
Photo: Archives/Métro MédiaLa vente de voitures électriques augmente partout au Québec.

Le Québec se positionne en chef de file canadien pour le nombre de ventes de véhicules émission Zéro (VEZ) avec la moitié des nouvelles immatriculations du pays, révèle Statistique Canada.

«Près de la moitié des VEZ neufs immatriculés au Canada en 2020 l’ont été au Québec, soit 26 102 VEZ» – Statistique Canada

Parmi les VEZ au Québec, ceux sont les véhicules électriques à batterie (VEB) qui sont les plus populaires car ils représentaient 65,4 % des ventes de VEZ en 2020, en hausse par rapport à la proportion de 56,5 % enregistrée en 2019.

Comparé au total des nouvelles immatriculations de véhicules, Montréal concentre une forte proportion des nouveaux VEZ, soit 8 %. Alors que la ville de Québec se situe à 5,2 % et la moyenne provinciale à 6,8 %.

Une statistique révèle que seules trois provinces concentrent la quasi-totalité des nouveaux véhicules émission Zéro, le Québec en tête, suivi de la Colombie-Britannique et de l’Ontario : «En 2020, 95,4 % des nouvelles immatriculations de VEZ ont eu lieu dans les trois plus grandes provinces du Canada.»

Chute des ventes globales en 2020

Les nouvelles immatriculations de véhicules hybrides rechargeables (-25,8 %) et de véhicules à essence (-22,0 %) ont chuté par rapport à 2019.

D’autres catégories de véhicules s’en sortent beaucoup mieux. Les nouvelles immatriculations de véhicules électriques à batterie (VEB) (+9,9 %), de véhicules à moteur diesel (+9,6 %) et de véhicules hybrides électriques (+8,0 %) ont augmenté en 2020 par rapport à l’année précédente. Toutefois cela ne suffit pas à compenser une baisse globale pour 2020.

«En 2020, 1 545 561 véhicules automobiles neufs ont été immatriculés au Canada, ce qui représente une baisse de 19,9 % (-384 884) par rapport à 2019.» – Statistique Canada

La baisse globale des immatriculations au Canada s’explique par les restrictions, le confinement et les décrets ordonnant de rester à domicile afin de contenir la pandémie de COVID-19. «Cela a contribué à la baisse des ventes d’une année à l’autre la plus marquée et au nombre total d’immatriculations des véhicules automobiles neufs le plus faible jamais enregistré», révèle Statistique Canada.

Articles similaires