National
10:59 4 mai 2021 | mise à jour le: 4 mai 2021 à 13:51 temps de lecture: 4 minutes

1500 nouveaux logements abordables à venir au Québec

1500 nouveaux logements abordables à venir au Québec
La ministre des Affaires municipales et de l'habitation. / Josie Desmarais/Journal Métro

Les gouvernements du Québec et du Canada annoncent la construction ou l’acquisition et la rénovation de 1500 logements abordables et familiaux au Québec, en partenariat avec un regroupement d’investisseurs des secteurs privé, public et philanthropique.

Dans cet investissement qui s’élève à près de 151 M$, le gouvernement du Québec octroie 30 M$ par l’entremise de la Société d’habitation du Québec (SHQ) et du Fonds québécois d’habitation communautaire. Le gouvernement du Canada, pour sa part, finance également le projet à hauteur de 30 M$ par le biais du Fonds d’innovation pour le logement abordable de la Stratégie nationale sur le logement.

Cet investissement sera mis à la disposition à la disposition des coopératives, des organismes à but non lucratif (OBNL) et des offices d’habitation pour construire ou pour acquérir et rénover quelque 1 500 logements abordables et familiaux à travers le Québec.

Rappelons que pour qu’un logement soit défini comme abordable, il faut que le locataire paie 30% de son revenu pour son loyer.

Ce partenariat se veut «une réponse novatrice» au besoin des organismes qui souhaitent répondre rapidement aux occasions du marché visant à pérenniser l’offre de logements abordables au Québec.

Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, qui était présent lors de l’annonce, espère que ce nouveau modèle de financement immobilier regroupant plusieurs investisseurs inspire d’autres organismes à travers le Canada.

Avec la contribution du milieu, qui comprend des fonds locaux ou des contributions municipales, l’investissement total est estimé à 181 millions de dollars.

Partenariat géré par l’AGRTQ dès cet automne

Ce «partenariat stratégique» sera géré par l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) dès l’automne 2021.

C’est donc l’AGRTQ qui analysera les projets soumis par les organismes emprunteurs et qui fera ses recommandations à un comité formé des partenaires-investisseurs.

«Ça va être distribué dans l’ensemble du Québec selon les demandes qu’on va recevoir. Il y a des GRTQ de partout au Québec, donc ces gens-là vont prendre des demandes de partout au Québec», a précisé Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ qui est un des investisseurs.

Il n’est pas déjà défini quelle proportion des 1500 logements seront construits contre ceux qui seront rénovés. «On va y aller selon le marché et les opportunités de marché. Mais, selon l’expérience qu’on a, c’est plus de faire des acquisitions, des rénovations et du maintient de logements abordables», a expliqué M. Bélanger.

Pas de crise du logement «générale», selon Québec

La ministre québécoise des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, estime qu’il «faut absolument continuer d’augmenter l’offre de logements, non seulement à Montréal, mais dans toutes les régions du Québec».

Si «les besoins sont grands», son gouvernement refuse toujours de parler d’une crise du logement «générale» à la grandeur de la province. «On a vraiment des municipalités qui ont des taux d’inoccupation très très bas parce qu’on y va aussi avec le taux d’inoccupation, a-t-elle souligné. Si on regarde dans les années 2000, le taux d’inoccupation était à 0,7%. Aujourd’hui, il est à 2,6% ou 2,7%.»

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement de François Legault a investit 730 M$ dans le programme AccèsLogis pour accélérer le rythme de livraison de logements sociaux et abordables. Deux ententes conclues avec le fédéral ont aussi permis à Québec d’aller chercher 2 milliards de dollars de plus en habitation.

Or, selon le comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), le programme AccèsLogis Québec suit difficilement le rythme d’augmentation des coûts de construction, ce qui a pour effet de retarder ou de bloquer la construction des projets.

Par ailleurs, 3080 logements abordables ont été construits au Québec et 3424 sont en cours de constructions. À cela s’ajoute les 1500 logements annoncés mardi. La ministre Andrée Laforest assure que d’autres annonces sont à venir «dans quelques jours, dans quelques semaines».

Les partenaires de l’investissement:

  • Gouvernement du Canada, par le biais du Fonds d’innovation pour le logement abordable de la Stratégie nationale sur le logement, sous la responsabilité de la SCHL : 30 M$
  • Gouvernement du Québec, sous la responsabilité de la SHQ : 30 M$
  • Fonds immobilier de solidarité FTQ : 30 M$
  • Ivanhoé Cambridge : 30 M$
  • Fondation Lucie et André Chagnon : 20 M$
  • Fondaction : 5 M$
  • Fondation Mirella et Lino Saputo : 5 M$
  • Fondation J. Armand Bombardier : 1 M$
  • Contribution du milieu : 30 M$

Articles similaires